L’indicateur des ventes - Mai 2019

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 25 avril 2019 - 499 mots

Tendance -  Mi-mars, les chiffres des ventes aux enchères en 2018 dans le monde ont enfin été dévoilés.
C’est d’abord Art Basel qui a divulgué son rapport, rédigé par Clare McAndrew. L’économiste y indique qu’en matière de ventes publiques, le chiffre d’affaires a progressé de 3 % pour atteindre 29,1 milliards de dollars (25,7 Mds €). Le 13 mars, c’était au tour du Conseil des ventes volontaires (CVV) de livrer son analyse. Selon l’organe de régulation, c’est une baisse de 2,8 % qui a été constatée et un volume de ventes de 27 milliards d’euros. Pourquoi cette différence ? Simplement parce qu’Art Basel ne prend en compte que le fine art.
Ventes prestige
À Venir - À New York, le mois de mai est chargé. C’est à ce moment-là de l’année que les deux mastodontes anglo-saxons, Christie’s et Sotheby’s, organisent leurs ventes de prestige, notamment en art impressionniste et moderne. Chez Sotheby’s, le 14 mai, c’est un tableau monumental de William Bouguereau, Jeunesse de Bacchus (est. 25 à 35 M$) ainsi que Meules, 1890, de Monet (est. 55 M$) qui sont à l’honneur. La veille, chez Christie’s, l’une des stars de la vacation est Lunia Czechowska (à la robe noire), 1919, de Modigliani (est.12 à 18 M$).
13 100 000 €
Collection Nahon -  Avec plus de 13 millions d’euros récoltés et 97 % de lots vendus, la collection Marianne et Pierre Nahon, dispersée chez Sotheby’s les 19 et 20 mars derniers à Paris, a remporté un franc succès. Elle dépasse son estimation fixée autour de 10 millions d’euros. Les artistes du Nouveau Réalisme, de la Figuration libre et narrative ou encore du pop art – que ce couple de collectionneurs a défendus pendant 30 ans à la galerie Beaubourg – ont été couronnés. Une étude de Jackie, 1964, de Warhol a été adjugée 1,2 million d’euros tandis qu’un portrait-relief de Claude Pascal, 1962, d’Yves Klein s’est vendu 636 500 euros. Œuvre phare de la vacation,
Le succès des collections de stars
George Michael  - La collection d’art du chanteur anglais George Michael, décédé en décembre 2016, a fait des étincelles à Londres le 14 mars 2019. Non seulement elle a rapporté 11,3 millions de livres (13,2 M€), mais 100 % des lots ont trouvé preneur. Ceci n’est pas un cas isolé concernant la dispersion de collections de stars : en 2016, celle de David Bowie avait connu le même sort (100 % de lots vendus), tout comme la collection de Vivien Leigh en 2017. Des taux de ventes exceptionnels, quand on sait qu’en moyenne, le taux d’invendus en ventes publiques, toutes disciplines confondues, tourne aux alentours de 30 %. L’effet « célébrité » ne se dément pas.
86
C’est la position de l’artiste britannique Damien Hirst (1965) dans le classement Artprice des artistes en fonction de leur produit en ventes publiques. Il y a dix ans, il occupait la 4e place.

Les Meules -  La Série emblématique de Claude Monet, composée de 25 toiles réalisées au début des années 1890, va-t-elle voir s’établir un nouveau record le 14 mai à New York ?

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°723 du 1 mai 2019, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - Mai 2019

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque