Mardi 18 décembre 2018

Art asiatique

L’heure de Vérité II

Près de cent lots de la collection Vérité, dont un rare bronze khmer, seront vendus le 18 octobre à Drouot

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 30 septembre 2009 - 623 mots

PARIS - Après leur collection d’Afrique noire et d’Océanie, vendue les 17 et 18 juin 2006 à l’hôtel Drouot, à Paris, pour un montant record de 44 millions d’euros, les Vérité sortent leurs trésors insoupçonnés d’Asie.

Pas moins de 91 lots de statuaire sacrée seront livrés aux enchères le 18 octobre à Drouot. Et la SVV Enchères Rive Gauche a été à nouveau désignée par le vendeur, l’ex-marchand Claude Vérité, pour organiser la vente. Le jeune marchand Antoine Barrère a été choisi comme expert, non seulement à la faveur de l’amitié qui lie son père, Jacques Barrère (consultant pour la vente), à Claude Vérité, mais aussi en raison de ses affinités avec les objets présentés. On retrouvera au marteau le commissaire-priseur parisien Rémy Le Fur, habilité à diriger les ventes d’Enchères Rive Gauche. 2,5 millions d’euros de recette au minimum sont attendus, sur la base d’estimations basses particulièrement attractives. Aussi, la vente pourrait atteindre (voire dépasser) les 5 millions d’euros, eu égard à la qualité des pièces et à leur prestigieux pedigree. Les premières sculptures asiatiques ont été chinées dans les années 1930 par Pierre Vérité, et à sa suite par Claude. Ce pan asiatique de la collection Vérité livré aux enchères sera-t-il à la hauteur de la première vente de 2006 ? Pour Antoine Barrère, « c’est la meilleure vente de l’année en statuaire asiatique, sur le plan international. Le marché de l’art d’Asie, tiré par les collectionneurs chinois et plus récemment par les acheteurs indiens, est très solide pour les objets de qualité correctement estimés ». Le 14 septembre à New York chez Christie’s, 97 % des lots de la collection Arthur M. Sackler, composée d’objets d’art asiatique, ont trouvé preneur, pour trois fois leur estimation basse en moyenne. Véritable star de la vente, un rarissime bronze khmer de 63 cm de haut à patine verte, représentant Civa debout et datant de la période angkorienne (début du Xe siècle), est raisonnablement estimé 300 000 à 400 000 euros. Cette hiératique sculpture semble intéresser très fortement le Musée Guimet, qui ne possède pas d’important bronze khmer de cette époque. Le musée parisien des arts asiatiques étudierait les moyens de l’acquérir. Mais l’addition risque d’être salée. Prudemment, l’expert de la vente rapproche cette statuette d’une grande perfection formelle du « style du Bakeng ou Koh Ker ». Elle pourrait provenir du fameux temple du Bakeng qui a donné son nom à cette période stylistique. Et, forte de cette hypothétique provenance prestigieuse, attiser la convoitise des plus grands collectionneurs et institutions. Une douzaine d’autres pièces sortent du lot, tels un rare bodhisattva debout et complet, en grès beige, de la dynastie Sui (581-618), provenant probablement du site chinois de Tien Long Shan, et un masque de bodhisattva en pierre noire à patine calcaire, de la dynastie Tang (618-907), issu vraisemblablement des grottes chinoises de Lungmen. Ils sont estimés respectivement 80 000 et 25 000 euros. Un groupe d’importants bronzes chinois réalisés sous différentes dynasties, incarnant plusieurs figures du bouddhisme tantrique, devrait éveiller le marché chinois. Parions sur un bronze du XVe siècle, laqué rouge et or, représentant Samantabhadra et estimé 100 000 euros ; sur un bronze d’Avalokitesvara, de la dynastie Ming (XVIe siècle), avec une dorure parfaitement conservée, estimé 150 000 euros, et sur un très beau Bouddha Vairocana de la même époque, en bronze doré, estimé 350 000 euros. La vente comporte une petite section de sculptures thaïlandaises, proposées à moins de 10 000 euros. Une spécialité encore très abordable.

COLLECTION VÉRITÉ, SCULPTURES D’ASIE, vente le 18 octobre à Drouot, 9, rue Drouot, 75009 Paris, SVV Enchères Rive Gauche, tél. 01 43 26 17 15, expositions publiques : le 15 octobre 15h-18h, les 16 et 17 octobre 11h-18h, le 18 octobre 11h-13h.

COLLECTION VÉRITÉ
Expert : Antoine Barrère
Estimation : 2,5 millions d’euros
Nombre de lots : 91

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°310 du 2 octobre 2009, avec le titre suivant : L’heure de Vérité II

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque