Mardi 22 septembre 2020

L'essentiel de la quinzaine : Fusion Paddle8 et Auctionata ; Phillips recrute... ; Régulation du marché l'ivoire

Ventes publiques

Par Nathalie Eggs · Le Journal des Arts

Le 25 mai 2016 - 344 mots

Fusion de Paddle8 et Auctionata
NEW YORK/BERLIN - Respectivement en 5e et 9e positions dans le rapport Hiscox, les plateformes de ventes en ligne Paddle8 et Auctionata vont fusionner. Les deux pure players, qui réalisent à elles seules 150 millions dollars de chiffres d’affaires avec près de 800 000 utilisateurs, « partagent la [même] vision : devenir la destination de choix pour le collectionneur du XXIe siècle » en ciblant le marché milieu de gamme. Paddle 8 et Auctionata ont indiqué conserver leur marque commerciale et nom de domaine respectif. « Les deux sociétés sont complémentaires à 90 % » estime Alexander Zacke, PDG d’Auctionata, qui dirigera désormais l’ensemble des équipes. Fondée en 2012 par Georg Untersalmberger et Alexander Zacke à Berlin, Auctionata cible le secteur « vintage luxe » (voitures, vins, montres et bijoux), tandis que Paddle8, créée en 2010, tire l’essentiel de ses revenus de l’art contemporain et du design.

Phillips recrute et augmente ses frais
NEW YORK/LONDRES - Cheyenne Westphal, qui a quitté son poste de directrice internationale art contemporain chez Sotheby’s à la mi-avril dans le cadre du plan de départ volontaire, va devenir présidente de la maison de ventes concurrente Phillips en 2017. Elle succédera à Edward Dolman (un ancien Christie’s), PDG depuis 2014. Phillips a également agrandi son équipe « business development » à Londres et, depuis le 16 mai, les tranches des commissions acheteurs ont été revues à la hausse pour s’aligner sur les barèmes de Sotheby’s.

Les marchands d’art inquiets d’une possible régulation du marché de l’ivoire des objets anciens
PARIS - Le 11 mai dernier, une lettre ouverte conjointement signée par cinq syndicats représentant les antiquaires, galeristes, experts et commissaires-priseurs français a été adressée à Ségolène Royal concernant son projet d’interdire totalement le commerce de l’ivoire sur le territoire français. Selon eux, étendre cette interdiction – déjà limitée aux objets et antiquités datant d’avant juin 1947 – « porterait un très mauvais coup au marché français de l’art et des objets anciens ». Ils appellent à une réflexion commune et espèrent qu’une concertation sera engagée avant toute décision.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°458 du 27 mai 2016, avec le titre suivant : L'essentiel de la quinzaine : Fusion Paddle8 et Auctionata ; Phillips recrute... ; Régulation du marché l'ivoire

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque