Mercredi 17 octobre 2018

Les Français aiment-ils leurs musées ?

L'ŒIL

Le 1 avril 2001 - 1439 mots

La troisième édition du Printemps des musées commence le 1er avril. A Paris ou en province, chaque musée se met à l’heure du paysage, thème retenu pour cette édition 2001, en accueillant ou en prêtant des œuvres importantes. Ainsi le Musée des Beaux-Arts de Rouen reçoit le Paysage Pointel de Nicolas Poussin prêté par la National Gallery de Londres et le Musée des Beaux-Arts de Rennes accueille deux tableaux de Philippe de Loutherbourg venus de la Tate Gallery. Le public est attendu en masse. Mais les visiteurs des musées aiment-ils vraiment les musées ?

Réalisée pour L’Œil par les étudiants de l’Institut d’Etudes supérieures des Arts (IESA) à Paris le 6  mars, cette enquête comportait 43 questions sur l’attitude du public français face aux musées, leurs pratiques aussi bien que leurs attentes. Des 1000 réponses collectées d’une manière alléatoire dans des lieux d’art ancien, moderne ou contemporain (Centre Pompidou, Musée national du Moyen Age, Jeu de Paume, Musée de la Mode et du Costume... ), fréquentés aussi bien par des Parisiens que par des visiteurs venus de province pendant les vacances scolaires, se dégagent les tendances suivantes : les visiteurs n’hésitent plus à se déplacer pour voir les œuvres qu’ils aiment, leurs dépenses en catalogues et autres produits dérivés sont en hausse, l’augmentation du temps des loisirs est la première raison évoquée lorsque l’on parle de leur découverte d’un musée (pour le public concerné par la loi des 35 heures, on constate un frémissement car 19 % d’entre eux déclarent y aller plus souvent), ils souhaitent majoritairement une amélioration de la pratique tarifaire, des nocturnes ou des horaires de ces institutions qu’ils aimeraient voir s’ouvrir sur le monde extérieur.

Une plus grande mobilité
A la question posée sur le nombre de musées visités pendant l’année écoulée, la réponse est très variable. De 1 à 100 fois, elle prouve que les comportements ne sont pas du tout équilibrés. Majoritairement féminin (61 %), le public interrogé est souvent « inactif » (54 %) puisque les étudiants, les chômeurs et les retraités entrent dans cette catégorie. Il pratique des disciplines artistiques variées comme les arts plastiques (27 %), la photographie (20,2 %) à égalité avec la musique (21 %) sans oublier le sport (11 %). La moitié lit la presse spécialisée dans le domaine de l’art ou du patrimoine, fréquente les galeries d’art (53,6 %) et collectionne parfois (21,3 %).

La visite au musée n’est plus du tout le rituel, voire le pensum dominical souvent évoqué : 61 % y viennent en semaine, 52 % pendant les week-ends, 49 % pendant leurs vacances. Si 46 % visitent les musées de la ville qu’ils habitent ou de la ville la plus proche, 36 % affirment voir ceux de leur lieu de vacances et 39,5 % n’hésitent pas à faire le détour pour connaître les collections des musées étrangers. 24 % avouent d’ailleurs avoir découvert le monde des musées grâce aux voyages. Liés à cette question de mobilité, les moyens d’accès sont révélateurs : 28,2 % y vont à pied, 36,2 %
en voiture, 28,4 % en train.

Sans surprise, les musées des beaux-arts semblent les plus visités (68 %), suivis par les musées d’art moderne (55 %), les musées d’histoire (34,7 %), les musées d’arts primitifs (25 %) et les musées des arts et traditions populaires qui ne semblent pas autant en perte de vitesse qu’on veut bien le dire (21 %). Le Louvre et Orsay sont les plus plébiscités, talonnés par Beaubourg, le Musée Rodin ou le Musée Picasso. Malgré le nombre impressionnant de musées en France, une majorité pense qu’ils devraient être encore plus nombreux (55,4 %) et plus spécialisés (49,3 %).

Le plaisir personnel avant tout
La raison principale d’une visite au musée est d’abord le plaisir personnel (89 %), devançant la culture générale (62 %), les raisons professionnelles (25 %) et l’envie de faire plaisir à son entourage (8 %). D’ailleurs, 58 % des personnes interrogées avouent y aller seul, 39 % en couple, 17,3 % avec des enfants, 47,4 % avec des amis, 16,7 % en groupe. Cette prédominance pour la visite individuelle est corroborée par le faible taux de visite accompagnée (34 %), mais l’utilisation d’un audio-guide (38 %) va dans le sens d’une forte demande de pédagogie. Globalement, leur visite semble les satisfaire puisqu’ils passent en moyenne trois heures pour visiter un musée. Les Français trouvent les musées dynamiques (68,3 %), intéressants (90 %) et même indispensables (88,8 %). Attentifs aux grands travaux de rénovation des années 80-90, ils ne leur adjoignent l’adjectif de poussiéreux que dans 16 % des cas. Si pour eux le rôle primordial des musées reste de conserver le patrimoine (45 %),
ils pensent qu’ils doivent également permettre de faire découvrir les tendances du moment (14 %). 37,5 % participent régulièrement aux Journées du patrimoine. Quant à l’accueil, ils le trouvent plutôt satisfaisant mais plus de 36 % pensent que les musées peuvent mieux faire et surtout qu’ils ne sont pas adaptés à notre mode de vie actuel. Ils demandent une amélioration en matière tarifaire (63 %) et un meilleur accès pour les handicapés (43 %). Même s’ils ne sont que peu concernés par l’application de la loi des 35 heures (19,6 %), ils veulent des nocturnes plus nombreuses (51 %) et des horaires plus souples (35,2 %).

Un pouvoir d’achat en hausse
Le « portefeuille de la ménagère » visitant les musées semble en nette augmentation. Le visiteur ne se contente plus de l’achat de quelques cartes postales. Si 75 % disent avoir fréquenté la boutique du musée, 80 % de ceux-ci affirment y avoir fait des achats et 54 % acheté un catalogue d’exposition. 40 % dépensent moins de 100 F mais seuls 24,8 % confessent que leurs achats dépassent 200 F. Quand on connaît le prix moyen d’un catalogue, nous sommes malheureusement loin des 54 % précédemment évoqués. Pourtant, il n’y a pas de souci à se faire quand on sait que 81 % des personnes interrogées lors de leur visite dans un musée y retournent pour voir une exposition temporaire. Le sujet n’est pas fondamental puisque 67 % veulent voir un sujet ou un artiste à découvrir et 74,7 % n’hésitent pas à revoir un sujet ou un artiste qu’ils connaissent. Peu de préférence en matière d’exposition monographique (51 %) ou thématique (49 %). En revanche, surprise pour l’art d’aujourd’hui, 33 % vont plutôt voir des expositions d’art ancien, 31 % d’art contemporain et 43 % des expositions mélangeant les deux.

Une ouverture vers l’extérieur
Une des surprises de cette enquête est le désir de voir le monde des musées s’ouvrir davantage vers l’extérieur. 88 % sont favorables aux expositions hors des murs. 48 % proposent de mettre l’art dans les lieux publics comme les gares, les aéroports, les écoles.... 34 % dans la rue, 12 % dans les entreprises, 8 % dans les supermarchés.

Enfin, le débat sur la politique du gouvernement en matière de musées reste ouvert puisque 44 %
la trouvent efficace mais 44,4 % la considèrent trop timide et 43,6 % confuse. 47 % des personnes interrogées pensent qu’une déduction fiscale inciterait les Français à donner les œuvres d’art qu’ils possèdent aux musées et 49,7 % refusent de voir inclure les œuvres d’art dans le calcul de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Donc pas d’inquiétude. Les musées ont encore de beaux jours devant eux en matière d’acquisition, de donation ou de dation. Les Français les aiment et feraient plus
si Bercy les aidait un peu.

Cette enquête a été réalisée
avec le concours de l’IESA.

Comment avez-vous découvert le monde des musées ?
Par votre environnement familial                       342
Grâce à vos loisirs                                                312
En voyage                                                               207
Lors de vos études supérieures                       188
Par les visites scolaires                                      151
Dans le cadre de votre travail                               61

Que faudrait-il améliorer dans les musées ?
La politique de tarifs réduits                               548
L’accès aux handicapés                                     376
L’accueil                                                                 352
Les horaires                                                          307
Le guidage                                                            202
L’entourage commercial
(boutiques, cafétérias)                                          85
Les nocturnes                                                       445

Quels sont vos musées parisiens favoris ?
Le Louvre                                                               703
Le Musée d’Orsay                                                611
Beaubourg                                                             501
Le Musée Rodin                                                   401
Le Musée Picasso                                               373
Le Musée d’Art moderne
de la Ville de Paris                                               364
Le Petit Palais                                                       311
Le Musée Carnavalet                                           255
Le Musée de l’Orangerie                                    241
Le Musée national du Moyen Age                     224
Le Musée des Arts décoratifs                            194

Si vous êtes favorable aux expositions hors des musées, où aimeriez-vous les voir ?
Dans les lieux publics
(gares, aéroports, écoles)                                   661
Dans la rue                                                             472
Dans les entreprises                                            173
Dans les supermarchés                                        84

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°525 du 1 avril 2001, avec le titre suivant : Les Français aiment-ils leurs musées ?

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque