Lundi 10 décembre 2018

Le SNA s’oppose aux ventes de gré à gré des SVV

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 octobre 2009 - 139 mots

PARIS - Dans une lettre ouverte à la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, et au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, publiée dans Le Monde du 9 octobre, Hervé Aaron, président du Syndicat national des antiquaires (SNA), monte au créneau contre la proposition de loi sur la réforme des ventes publiques autorisant les maisons de ventes aux enchères à vendre de gré à gré en France.

« Cette mesure, déjà en vigueur dans de nombreux pays, serait un séisme et un désastre pour le marché de l’art en France. […] Cette situation ne ferait que renforcer la position déjà prédominante de deux maisons – Sotheby’s et Christie’s, pour ne pas les nommer – et rayerait tout bonnement de la carte les petits et les grands marchands, qui réalisent environ 70 % du marché de l’art en France […]. »

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°311 du 16 octobre 2009, avec le titre suivant : Le SNA s’oppose aux ventes de gré à gré des SVV

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque