Vendredi 23 février 2018

Le parquet poursuit les antiquaires

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 juillet 2008

Mauvaise surprise pour François Léage, Jean Gismondi et Jacques Perrin, mis en cause dans l’affaire du détournement de 15,7 millions d’euros par une employée de la BNP Paribas qui achetait du mobilier XVIIIe chez ces antiquaires parisiens.

PARIS - Jugés pour recel d’escroquerie, ils avaient été relaxés le 11 juin par le tribunal correctionnel de Paris (13e chambre). Mais le parquet a interjeté appel, et ce, en dépit de l’absence de partie civile, la banque ayant conclu un accord transactionnel avec les antiquaires.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°285 du 4 juillet 2008, avec le titre suivant : Le parquet poursuit les antiquaires

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque