Foire

Laure d’Hauteville promeut la scène contemporaine du Moyen-Orient

Par Julien Tribut · Le Journal des Arts

Le 14 avril 2021 - 95 mots

PARIS

Paris. La fondatrice de la foire d’art contemporain Beirut Art Fair (2010) cultive avec acharnement sa passion pour le Liban et les arts.

Après avoir dû mettre en sommeil le salon beyrouthin en raison de la crise sanitaire et surtout de la situation économique et sociale catastrophique au Liban, Laure d’Hauteville lance une mini-foire aux grandes ambitions : braquer les projecteurs sur les artistes contemporains du Maghreb et du Moyen-Orient. La nouvelle « Menart Fair » rassemblera fin mai à Paris, dans les locaux de la maison de ventes Cornette de Saint Cyr, une vingtaine de Galeries.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°565 du 16 avril 2021, avec le titre suivant : Laure d’Hauteville promeut la scène contemporaine du Moyen-Orient

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque