Mercredi 14 novembre 2018

L’art du XXe siècle fait salon à Bruxelles

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 mars 2005 - 534 mots

La capitale belge vit la mise en orbite des Antiquaires du XXe siècle, dernier-né des salons consacré aux arts du siècle passé.

L’art du xxe siècle, habituellement grand absent des foires d’antiquités ou du moins sous-représenté, est le thème d’un nouveau salon qui a élu domicile à Bruxelles au Art Home, historique hôtel particulier qui abrite depuis deux ans la première maison de vente belge (Servart Beaux-Arts) et qui cherche à s’imposer comme nouvelle place culturelle en Europe. Initié par l’antiquaire Georges de Jonckheere et son frère François, au demeurant les exploitants des lieux, ce rendez-vous des Antiquaires du xxe siècle est le deuxième opus d’une série de trois salons consacrés à différentes époques artistiques. Unique en son genre, cette première édition réunit une vingtaine d’antiquaires franco-belges triés sur le volet dans les secteurs du mobilier, de la photographie, de la sculpture et de la peinture du siècle dernier. Six semaines après la Foire des antiquaires de Bruxelles, le salon prend date au moment de Maastricht dont il compte bénéficier de quelques retombées, puisque la capitale belge n’est qu’à une heure du grand raout artistique de la Tefaf.

Meubles, photos et sculptures
Pilier du mobilier européen, avec une forte prédilection pour les créations scandinaves, le marchand belge Philippe Denys est un hôte de choix. Sa notoriété lui a ouvert les portes de la prestigieuse foire de Maastricht depuis 1997. Il sera présent à Art Home avec une sélection de pièces dont un Hammock chair ou lit de repos en chêne et cordage du Danois Hans J. Wegner de 1967, et une paire de chandeliers italiens à quatre lumières de 1939, en argent martelé et grainé, signé Finzi. La galerie danoise Dansk, également présente à Paris depuis 2002, lui fera écho à travers une série de meubles d’architectes danois comme Arne Jacobsen, Poul Henningsen, Finn Juhl, Frits Henningsen ou Poul Kjaerholm dont on verra d’autres exemples de réalisations sur le stand de la Galerie scandinave.
Le galeriste français Yves Gastou viendra défendre les créations des grands artistes décorateurs des années 1940-1950, tels Moreux ou Poillerat qu’il avait mis au goût du jour il y a une dizaine d’années. Son confrère parisien Jean-Louis Danant, puisant dans le tourbillon artistique des années 1930 à 1970, montrera par exemple une édition originale du fauteuil Noix de coco de Georges Nelson édité en 1955 par Hermann Miller et une paire de tables d’appoint en structure tubulaire en acier chromé et plateaux en noyer de Jacques Adnet et datant de la période Art déco. Des meubles de Charlotte Perriand seront présentés par François Laffanour de la galerie Down Town, l’un des meilleurs représentants du meuble d’architectes des années 1950. Les années 1950 seront illustrées en photographie par un florilège de tirages français signés Édouard Boubat ou Sabine Weiss exposés chez Laurent Herschtritt. Le Belge Rodolphe Janssens s’attachera à nous faire redécouvrir la photographie contemporaine à travers des œuvres d’Andreas Gursky, Philip-Lorca diCorcia, Thomas Ruff et quelques autres tandis qu’un panorama de la sculpture moderne et contemporaine sera visible chez le Bruxellois Xavier Hufkens et le Français Pierre Dumonteil.

Les Antiquaires du XXe siècle, BRUXELLES, The Art Home, 40 place du Grand Sablon, tél. 32 (0)2 289 51 07, www.antiquairesdu20.be, 5-9 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°567 du 1 mars 2005, avec le titre suivant : L’art du XXe siècle fait salon à Bruxelles

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque