Mercredi 17 octobre 2018

Design

L’année Paulin

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 27 février 2008 - 461 mots

L’œuvre du designer Pierre Paulin passe le test de la vente publique chez Artcurial.

PARIS - Le 12 mars chez Artcurial, la vente de pièces de design dédiée au créateur Pierre Paulin marquera l’ultime étape d’une campagne de redécouverte des créations du designer français, orchestrée par sa femme Maïa Paulin. À l’heure de son « hyperexposition » muséale et éditoriale, l’œuvre de Paulin, pour l’instant largement sous-cotée en vente publique, devrait faire l’objet d’une réévaluation. À cet effet, plus de 300 pièces du designer sont aujourd’hui proposeés par Artcurial. Pour ne pas agir dans la précipitation, la vacation, initialement prévue en décembre 2007, a été reportée au mois de mars 2008. Soixante-quinze lots ont été retenus au terme d’une sélection draconienne qui a privilégié « les pièces rares ou uniques, les prototypes et les pièces de plus grande consommation à condition qu’elles soient en bon état », précise Harold Wilmotte, spécialiste junior chez Atcurial. Le tout a été supervisé par le designer et son épouse.
On y retrouve ainsi deux rares exemplaires de l’emblématique fauteuil Ribbon Chair (Artifort, 1966) recouverts de tissus Larsen à motifs psychédéliques. Dans sa version rose-violet, il est estimé 12 000 euros et, en tissu bleu « Ballet russe », 10 000 euros. Autres sièges à succès, les séries Mushroom de 1959 et Tongue Chair de 1964 seront de la partie. Notons un salon Mushroom (Artifort, 1963) composé d’un rare modèle de la grande chauffeuse, de deux chauffeuses classiques et d’un ottoman, tous recouverts de jersey violet. Estimé 5 000 à 7 000 euros, cet ensemble a été présenté lors de l’exposition « Pierre Paulin » à la villa Noailles à Hyères (Var) en 2007. Paulin a bénéficié au cours de sa carrière de commandes de l’État, ainsi que le rappelle cet ensemble de salle à manger « Élysée » à piétement « trèfle » en fonte d’aluminium, composé d’une table et de quatre chaises (édition Alfa International, 1973) et estimé 18 000 euros. Pièce phare de la vente, le prototype de la bibliothèque Élysée (1969-1972), réalisé dans le cadre de l’aménagement des salons de l’Élysée pour le président Pompidou en 1971, est offert à hauteur de 30 000 à 40 000 euros. Cette pièce provient de la collection personnelle de l’artiste, ainsi que huit autres lots, à l’instar d’un ottoman du siège Ribbon Chair (Artifort, 1966). Estimé 600 euros, ce repose-pieds à structure d’acier rembourré de mousse recouvert de toile de laine rouge au piétement en bois laqué rouge est à l’état neuf, car jamais sorti de son carton d’emballage avant aujourd’hui.

PIERRE PAULIN DESIGNER, vente le 12 mars à l’hôtel Dassault, Artcurial, 7, rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris ; exposition publique : du 7 au 10 mars 11h-19h, tél. 01 42 99 20 20, www.artcurial.com

PAULIN

- Expert : Fabien Naudan - Estimation : 250 000 euros - Nombre de lots : 75

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : L’année Paulin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque