Vendredi 14 décembre 2018

Galerie

L'actualité des galeries - septembre 2018

Par L'Œil · L'ŒIL

Le 3 septembre 2018 - 742 mots

A Paris, en régions et dans le monde, les expositions à voir dans les galeries et chez les antiquaires.

Tony Soulié

Loo & Lou Gallery – Paris-8e et 3e
Du 13 septembre au 27 octobre et du 20 septembre au 26 octobre 2018

Déployée dans les deux espaces de la Loo & Lou Gallery, l’exposition monographique « Florilèges » de l’Albigeois Tony Soulié donne à voir une quarantaine de dessins et de peintures autour du thème des fleurs. Peintre, photographe et performeur, Soulié utilise pour ce nouveau corpus d’oeuvres un langage floral inspiré de Georgia O’Keeffe et d’Ellsworth Kelly, cherchant avec la peinture à « agiter ses pétales de couleur ». Les prix vont de 5 000 euros à 17 600 euros. Alexia Lanta Maestrati

Gilles Balmet

Galerie Marielle Bouchard – Grenoble (38)
Jusqu’au 22 septembre 2018

Pour sa première expo solo chez Marielle Bouchard, Gilles Balmet, plasticien originaire de Grenoble, dévoile une quinzaine d’oeuvres très récentes produites spécialement pour l’occasion. Obéissant à des protocoles de travail pouvant laisser libre cours à l’aléatoire, ces pièces visuellement séduisantes, qui oscillent entre l’abstraction évanescente et la représentation paysagère, sont proposées à des prix allant de 1 200 à 8 500 euros – ce qui permet l’achatcoup de coeur. Vincent Delaury

Omar Ba

Galerie Templon – Paris-3e
Du 8 septembre au 3 novembre 2018

Pour sa première présentation personnelle chez Templon, l’artiste sénégalais Omar Ba, doté d’une double formation (Beaux-Arts de Dakar, puis de Genève), montre, via une figuration énigmatique réunissant motifs sociaux, références ancestrales et expression de son inconscient, un ensemble de pièces diverses totalement inédites (tableaux et installation, associant peinture à l’huile, gouache, encre de Chine et crayon, souvent sur carton, parfois sur toile) qui combinent superbement plasticité délicate et violence des sujets politiques traités. V. De.

Ouverture de la Galerie Paul Ripoche

Galerie Paul Ripoche – Lyon (69)
Du 8 septembre au 3 novembre 2018

Ancien conservateur du Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines, Paul Ripoche a ouvert sa première galerie à Lyon. Depuis début juin, rue Burdeau, estampes et oeuvres uniques ont investi les cimaises de la toute nouvelle galerie d’art contemporain. Dans un désir d’accessibilité, les prix restent abordables. On y trouve des lithographies de Marc Desgrandchamps, dont les prix oscillent entre 500 et 3 000 euros, ou encore des oeuvres originales de Michel Hass entre 600 et 3 000 euros. Pour la rentrée, la galerie propose une exposition monographique des peintures et des dessins de l’univers inquiétant de la jeune artiste Marie-Pierre Brunel ; les prix se situent entre 800 euros, pour les oeuvres sur papier, et 3 000 euros, pour les peintures grand format. A. L. M.

Catherine Issert au Château Sainte Roseline

Galerie Catherine Issert – Les Arcs (83)
Jusqu’au 30 septembre 2018

C’est la troisième fois que le château Sainte Roseline, domaine viticole situé
dans le Var, invite la Galerie Catherine Issert, de Saint-Paul-de-Vence, à construire une exposition sur ses terres. Pour l’occasion, huit pièces monumentales sont présentées en accès libre dans les jardins (sauf une, en intérieur), signées par cinq sculpteurs de générations différentes : Vincent Barré, Vincent Mauger, David Nash, Benjamin Sabatier et Vladimir Skoda. Pour le plus grand plaisir des visiteurs, l’alliance entre élégance et minimalisme, abstraction et géométrie, est au rendez-vous. V. De.

Vigée Le Brun

Galerie Canesso – Paris-9e
Du 13 septembre au 19 octobre 2018

Profitant de la présence des collectionneurs venus nombreux en raison de l’abondance des événements à Paris en septembre, dont la Biennale Paris, la Galerie Canesso dévoile, pour la première fois sur le marché, une œuvre d’Élisabeth Louise Vigée Le Brun (1755-1842). Peint en 1788, ce portrait représente la marquise de Grollier, l’une de ses amies, elle-même peintre. Conservé dans la famille du modèle jusqu’à récemment, ce tableau n’est pas inconnu du grand public, puisqu’il a, entre autres, été exposé en 2015-2016 au Grand Palais lors d’une rétrospective consacrée à Vigée Le Brun. Classé au titre des Monuments historiques, il ne peut quitter le territoire français. Marie Potard

Jean-Pierre Schneider

Galerie Univer/Colette Colla – Paris-11e
Du 10 septembre au 10 novembre

Pour sa première exposition personnelle à la Galerie Univer/Colette Colla, Jean-Pierre Schneider propose une vingtaine de toiles récentes, ou des formes de bateaux et des contours de ponts semblent flotter sur les cimaises de l’espace parisien. Les formats vont de 50 cm à plus de 2 m, et les prix oscillent entre 2 500 et 30 000 euros. Alexia Lanta Maestrati

 

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°715 du 1 septembre 2018, avec le titre suivant : L'actualité des galeries

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque