Samedi 15 décembre 2018

La collection Del Duca pour la recherche

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 novembre 2004 - 404 mots

Le 19 novembre, la SVV Coutau-Bégarie orchestrera le quatrième et le plus important opus de la dispersion de la succession Simone del Duca, soit une quarantaine de meubles, peintures et objets d’art triés sur le volet. Le lot phare de la vente est une grande armoire attribuée à André-Charles Boulle prisée pour son riche décor de marqueterie de vases de fleurs et de perroquets perchés sur un tronc d’arbre surmontés d’un papillon, estimée 500 000 à 800 000 euros.
À noter également, un important vase couvert d’époque Louis XVI vers 1770-1780, en porcelaine céladon de Chine et monture en bronze doré, formant pendule à cercle tournant, estimé 100 000
à 150 000 euros ainsi qu’un régulateur en marqueterie de bois de bout, orné d’une riche ornementation de bronze doré de style rocaille, estampillé Latz vers 1749 et estimé environ 150 000 à 200 000 euros. Côté tableaux, deux toiles de Boldini tiennent la vedette : Songe d’une nuit d’été de 1897 et un portrait de l’actrice Alice Regnault peint en 1884, estimés dans une fourchette de 250 000 à 400 000 euros. Le reste de la collection comprend une grande toile au sujet festif de l’école vénitienne du début du xixe siècle, L’Entrée de l’ambassadeur de France, le comte de Gergy, au Palais ducal de Venise, estimée près de 100 000 euros ; l’Allégorie de l’air et du feu, une huile sur panneau de Frans Francken et de l’atelier de Bruegel le Jeune estimée 50 000 euros ; le Berger et sa femme auprès du troupeau, une peinture de Cornelis Saftleven et des ateliers de Rubens estimée 25 000 euros ou encore un beau dessin à la plume et lavis d’encre de Chine par Greuze illustrant Les Soins maternels,
estimé 25 000 euros.
Simone del Duca était la veuve du célèbre éditeur Cino del Duca décédé en 1967, créateur de plusieurs titres de presse, notamment du magazine Nous Deux dont le tirage culminait à 1,2 million d’exemplaires en 1952. Selon la volonté de Madame del Duca décédée en mai 2004 et restée sans descendance, le produit de la vente des biens du couple ira au profit de la fondation Simone et Cino del Duca, dont la mission principale est d’aider à la recherche scientifique et médicale.

Succession Simone del Duca, prestigieuse collection de meubles et tableaux, vente 19 novembre, PARIS, SVV Coutau-Bégarie, Drouot Richelieu, salles 5 & 6, tél. 01 45 56 12 20, www.coutaubegarie.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°563 du 1 novembre 2004, avec le titre suivant : La collection Del Duca pour la recherche

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque