Mercredi 19 décembre 2018

Italie : James Brown en pleine nature

Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1996 - 484 mots

À Bari, la galerie Bonomo prolonge, jusqu’au 15 février, son exposition consacrée à James Brown, récemment honoré d’une grande rétrospective au Musée de Trente.

L’artiste américain présente cette fois toute une série de travaux récents qui ont pour thème le monde végétal, évoqué en gestes légers, comme autant d’allusions au frémissement de la nature et de ses couleurs.

À Naples, chez Lia Rumma, l’exposition de Mimmo Jodice se prolonge tout le mois. Ses photographies, ironiquement regroupées sous le titre d’"Eden", explorent les objets et les formes de notre quotidien en dévoilant des aspects parfois inquiétants.

Lello Lopez expose ses sculptures en laiton, paraffine et verre dépoli, jusqu’à la fin du mois, à la galerie Alfonso Artiaco, à Pouzzoles.

À Rome, la galerie Bonomo, dans le Trastevere, abrite jusqu’au 15 janvier les œuvres de Sol LeWitt et de Robin Heidi Kennedy, une jeune Américaine qui travaillait naguère à Rome. Les gouaches de LeWitt, fruits d’une grande liberté d’expression, dégagée de son habituelle rigueur géométrique, dialoguent avec les sculptures en plâtre et en bois colorés de Kennedy, issues de la tradition classique.

La galerie Giulia présente jusqu’au 18 janvier le peintre espagnol Pedro Cano, actif entre Rome et New York durant de nombreuses années. Sous le titre "Le fleuve. Le Tibre, du pont Milvius au pont de l’Industrie", il expose une vingtaine de toiles et une cinquantaine d’aquarelles des rives du fleuve romain.

À Turin, du 11 janvier au 14 février, se déroule, pour la troisième année consécutive, le programme "L’art à Turin et alentours". Seize galeries de la ville, plus une des environs (Savigliano), lancent simultanément une série d’expositions consacrées à des artistes de l’école piémontaise, de la fin du XIXe siècle à nos jours. Ne pas manquer l’hommage à Felice Casorati, chez Bussola, qui en profite pour fêter en même temps son demi-siècle d’activité.

La galerie Nuova Gissi prolonge jusqu’au 20 janvier la rétrospective consacrée à Franco Gentilini. Quarante œuvres, datées de 1948 à 1980, reprennent les thèmes classiques de son inspiration fantastique, des Cathédrales aux Animaux (chats et poissons, surtout), en passant par les Nus.

À Milan, les espaces de la galerie historique Blu prolongent également, mais jusqu’au 24 février, l’exposition consacrée aux œuvres sur papier de Picasso.

Les trois niveaux de la galerie Marconi sont occupés, pour tout le mois de janvier, par autant d’expositions. La première est consacrée à Man Ray, sous le titre de "La mode au Congo". Elle propose 44 photographies de chapeaux datant de 1937. La deuxième présente des œuvres de grand format de Concetto Pozzatti, accompagnées d’études et de dessins sur papier. La troisième réunit des œuvres récentes d’Allen Jones, l’un des protagonistes du Pop Art anglais.

Du 26 au 29 janvier, Bologne accueille Arte Fiera, la plus importante foire internationale d’art contemporain en Italie. Pour cette vingtième édition, plus de trois cents exposants se déploieront dans les vastes espaces du Quartiere Fieristico, place de la Constitution.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°21 du 1 janvier 1996, avec le titre suivant : Italie : James Brown en pleine nature

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque