Vendredi 23 février 2018

Il va y avoir du sport à Drouot

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 6 septembre 2007

L’art et le sport font-ils bon ménage ? Oui, si l’on en croit les ventes publiques spécialisées sur ce thème, organisées deux fois l’an par le commissaire-priseur parisien David Kahn. On y trouve des tableaux, dessins, gravures, sculptures illustrant toutes disciplines sportives, mais aussi des équipements anciens, programmes, billets ainsi que des trophées et objets-reliques de grands champions.
Une série de huit petits bronzes stylisés (est. 3 000 € pièce) représentant des patineuses, des escrimeurs et des golfeurs, réalisés par le sculpteur Art déco Karl Hagenauer, sera paraît-il très prisée. Tout aussi décoratif mais d’un moindre coût par rapport au bronze, les sculptures en régule (alliage de plomb et d’étain), sont très recherchées dans les collections de sport. Il en est ainsi d’un grand et spectaculaire régule de 74 cm signé Waggen représentant deux boxeurs à mains nues se faisant face sur un socle orné de scènes de disciplines olympiques (est. 1 500 €).
Le Tennis est indubitablement la discipline la plus courue dans ces vacations. Elle attire un public international. Au menu, un bronze signé Damann datant de la fin du XIXe siècle représentant un couple de joueur de tennis, estimé 10 000 € et une huile sur toile d’1,80 mètre sur 1, signée Auguste Leroux, montrant un tennisman au repos dans les années 1920 (est. 6 000 €). Cette peinture est l’étude préliminaire d’un tableau se trouvant dans un musée breton.
Les jeux Olympiques ne sont pas en reste. Dans cette catégorie, est proposé un vase de la manufacture de Sèvres (est. 5 000 €) signé Guillonnet Bracquemont, lequel fut remis à chaque médaillé lors des jeux Olympiques de 1924 qui se sont déroulés à Paris.
Les jeux de ballon, en particulier le rugby et le football, fédèrent de nombreux fans. Et pas seulement dans les stades. Un ensemble d’œuvres des années 1940 illustrant des scènes de rugby du peintre français Roger Worms est à saisir : un lot de trois aquarelles (est. 2 000 €) et un tableau montrant une mêlée (est. 1 200 €).
Quant au football, il génère souvent des enchères inattendues. L’empreinte de la main de Zidane dans du plâtre fera office de test : on dit qu’elle pourrait atteindre plus de 1 500 € !

Sport, vente le 28 janvier à Drouot, SVV David Kahn, expert : Françoise Lepeuve, 5 rue Drouot, Paris IXe, tél. 01 47 70 82 66, www.davidkahnauction.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°576 du 1 janvier 2006, avec le titre suivant : Il va y avoir du sport à Drouot

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque