Vendredi 13 décembre 2019

New York

Grandes ventes de New York : un menu de qualité

Près de 100 millions d’euros de tableaux anciens offerts à la vente

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 18 janvier 2012 - 692 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [20.01.12] - L’année 2012 débutera pour le marché de l’art à New York avec les ventes de prestige de tableaux anciens, les 25 et 26 janvier. PAR ARMELLE MALVOISIN

« Cela va être un test pour notre spécialité, souligne Pierre Étienne, qui dirige le département parisien de Sotheby’s. Mais cela ne sera pas significatif pour le marché de l’art en général dont le sort sera fixé par les vacations d’art moderne et contemporain à Londres en février. Plus classique, le marché de la peinture ancienne est stable et moins soumis au jeu de la spéculation. » De quoi dépend son succès ? « Nous avons eu une exigence réelle de qualité, en veillant à effectuer une sélection plus fine que par le passé, avec des estimations justes, défend le spécialiste de Sotheby’s. Nous espérons ainsi réitérer nos excellents résultats de janvier 2011. » Le catalogue de la maison de ventes offre un très beau tableau du début du XIVe siècle par Simone Martini : une tempera sur panneau à fond d’or représentant La Vierge de L’Annonciation (à l’origine un diptyque avec L’Ange, non localisé). Estimée 3 à 4 millions de dollars (2,3 à 3,1 millions d’euros) et dans un bel état de conservation, l’œuvre, d’un petit format (29,2 x 20,6 cm) mais d’une force et d’une grande religiosité et intériorité, n’est jamais passée aux enchères.

Plusieurs redécouvertes
Sont également à retenir plusieurs redécouvertes : Nature morte aux fleurs du XVIIe siècle par Ambrosius Bosschaert l’Ancien, un cuivre d’un beau format (35,3 x 23,3 cm) exécuté par un artiste rare (est. 1 million de dollars) ; L’Adoration des mages, huile sur toile par Peter Paul Rubens, soit l’esquisse du tableau conservé au Musée des beaux-arts de Lyon (est. 2 millions de dollars) ; une composition très originale et moderne de la première moitié du XVIIe par Guido Cagnacci montrant un nu masculin (est. 1 million de dollars). À noter aussi, une toile monumentale par Charles Antoine Coypel représentant Roland et le mariage d’Angélique (est. 700 000 dollars), une composition gaie et colorée peinte avec une grande virtuosité, conservée dans un état de fraîcheur remarquable, affichant une ancienne provenance Rothschild et qui n’a pas été vue en vente publique depuis 1973. Selon Pierre Étienne, « c’est l’un des plus beaux tableaux français du XVIIIe siècle qu’[il ait] pu voir ces dernières années ».

La peinture française de cette époque sera particulièrement à l’honneur chez Christie’s à travers un catalogue spécial d’une quarantaine d’œuvres que la maison de ventes a pu collecter. Cet ensemble, dominé par l’œuvre de Jean-Honoré Fragonard, comprend un tondo inédit sur le marché et intitulé La Bonne Mère (est. 5 à 7 millions de dollars), ainsi qu’une paire de grandes toiles qui sont des allégories du Jour et de la Nuit, jamais passée aux enchères et provenant de la galerie parisienne Cailleux dans les années 1950 (est. 2 millions de dollars la paire). Dans sa vente du soir, Christie’s offrira une scène intime, peinte dans le dernier tiers du XVe siècle, montrant la Vierge et  de l’enfant Jésus sur un fond d’or, reconnue comme une des rares œuvres du Flamand Hans Memling encore en mains privées (est. 6 à 8 millions de dollars) ; L’Arrivée de Henri III à la villa Contarini (vers 1744) par Giovanni Battista Tiepolo, provenant de la collection Robert H. Smith (est. 4 à 6 millions de dollars) ; L’Assomption de la Vierge (vers 1620), huile inédite par Rubens (est. 2 millions de dollars), ou encore un rarissime Portrait anthropomorphique réversible d’un homme composé de fruits par Giuseppe Arcimboldo (est. 3 millions de dollars).

IMPORTANTS TABLEAUX ANCIENS
CHRISTIE’S
LE 25 JANVIER

Experts : Nicholas Hall et Richard Knight
Estimation : 38 à 57 millions de dollars (30 à 45 millions d’euros)
Nombre de lots : 60

THE ART OF FRANCE
SOTHEBY’S
LE 26 JANVIER

Experts : Nicholas Hall et Richard Knight
Estimation : 15 à 22 millions de dollars (12 à 17 millions d’euros)
Nombre de lots : 44

IMPORTANTS TABLEAUX ANCIENS
SOTHEBY’S
LE 26 JANVIER

Expert : George Wachter
Estimation : 60 millions de dollars (47 millions d’euros)
Nombre de lots : 86

Légende photo

Hans Memling , Vierge allaitant l'Enfant Jésus, huile et or sur panneau, diam. 17,4 cm, estimation : 6 000 000 – 8 000 000 dollars, vente du 25 janvier, Christie's, New York. © Christie's Images Ltd.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°361 du 20 janvier 2012, avec le titre suivant : Grandes ventes de New York : un menu de qualité

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque