Samedi 15 décembre 2018

Édouard Balladur veut réformer le marché de l’art

Le Journal des Arts

Le 1 février 1995 - 193 mots

Une commission est créée pour étudier la fiscalité des œuvres d’art, le statut des commissaires-priseurs, ainsi que l’entrée et la sortie des œuvres d’art du territoire national.

PARIS - Maurice Aicardi, 75 ans, ancien ministre, haut fonctionnaire et membre de nombreux conseils d’administration de musées, a été nommé par le Premier ministre Édouard Balladur, sur proposition des ministres de la Culture et du Budget, président d’une commission interministérielle devant étudier les problèmes du marché de l’art en France.

Composée de personnalités du monde de la finance et des arts, celle-ci – qui devait être constituée en janvier –, traitera trois questions principales : la fiscalité des œuvres d’art, le statut des commissaires-priseurs, et l’entrée ainsi que la sortie des œuvres d’art du territoire national.

Le directeur des Musées de France, Françoise Cachin, a confié dans un récent entretien accordé à Paris-Match :"Cette commission aura pour objectif à la fois d’améliorer le fonctionnement du marché de l’art en France et de trouver les moyens de soutenir le patrimoine en accordant des avantages fiscaux aux donateurs. L’idée est d’amener les ministères de la Culture et du Budget à trouver des arrangements profitables au bien commun."

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°11 du 1 février 1995, avec le titre suivant : Édouard Balladur veut réformer le marché de l’art

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque