Dimanche 18 février 2018

Antiquités

Des plumes et des masques

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 9 novembre 2007

Les collections de Georges Halphen seront mises en vente à Paris chez Christie’s
le 20 novembre. L’ensemble d’art khmer est d’une qualité rare sur le marché.

PARIS - Le grand collectionneur Georges Halphen, décédé cette année, laisse plusieurs collections étonnantes derrière lui. Ses héritiers se sont adressés à Christie’s pour disperser ses trésors. L’homme s’est notamment intéressé à l’Asie et à l’Amérique latine, collectant d’une part l’un des plus beaux ensembles de statues khmères et plusieurs objets chinois – il a offert quelques fleurons du genre au Musée Guimet, à Paris –, d’autre part une fantastique sélection de masques et vêtements de plumes des Indiens du Pérou (exposée à Paris de juin à octobre 2003 à la Maison de l’Amérique latine). Ces œuvres ainsi qu’environ 80 lots d’archéologie constituent l’ensemble du catalogue de la vente du 20 novembre à Paris chez Christie’s. Autant le sort des pièces chinoises proposées, datant principalement de l’époque Han (206 av. J.-C.–220 ap. J.-C) est laissé à la libre appréciation des collectionneurs, autant les sculptures khmères illustrant quasiment toutes les périodes depuis celle préangkorienne jusqu’au style Angkor Vat du XIIe siècle devraient attiser les convoitises. « C’est l’une des deux dernières collections françaises de cette qualité avec des pièces saines », précise le spécialiste de Christie’s Philippe Delalande. En effet, la cote de l’archéologie de l’époque Han, en vogue dans les années 1980, a quelque peu chuté depuis. La cause en est la découverte de nouvelles tombes contenant des objets autrefois considérés comme très rares. La maison de ventes aura peut-être du mal à défendre ses estimations, à l’exemple d’une statue de dame de cour proposée à 30 000-40 000 euros. Elle sera difficile à vendre à ce niveau de prix bien qu’elle fût achetée en 1987 par le collectionneur chez Christie’s à New York,  pour 154 000 dollars contre une estimation de 50 000 dollars. Et il n’est pas du tout sûr que le label « collection Halphen » compense la décote. En revanche, les pièces khmères, remarquables par leur diversité et leur qualité, devraient se vendre plus facilement. Leurs estimations sont volontairement basses et il ne sera pas étonnant qu’elles soient doublées ou triplées. Marchands et collectionneurs sont à l’affût. Une statue de Vishnu de style Phnom Da du XVIIe siècle, estimée 30 000 euros, un torse d’homme finement sculpté de style Prâsât-Andèt du début du VIIIe siècle, estimé 60 000 euros, et un rare petit buste de femme du début du VIIe siècle de style Sambor Prei Kuk, estimé 8 000 euros, font partie des meilleurs objets représentatifs de la période préangkorienne. Pour les visages souriants des têtes Koh Ker surmontées de leur coiffe à étages et datant du deuxième quart du Xe siècle, les estimations s’échelonnent de 5 000 à 45 000 euros. Un torse de divinité masculine habillée d’un sampot plissé verticalement, de style Baphuon du milieu du XIe siècle, estimé 50 000 euros, est aussi attendu. Dans la section archéologie, une très belle idole stylisée chypriote en picrolite verte de l’époque Chalcolithique ancien (3900-2500 av. J.-C.) sort incontestablement du lot. Estimée 100 000 à 150 000 euros, elle se présente assise, les deux bras croisés sous la poitrine, la tête surmontant un large cou, les jambes courtes repliées et terminées par de petits pieds aux orteils incisés, ce qui est extrêmement rare.
Quant aux trésors de plumes péruviens,  ils sont estimés entre 500 et 50 000 euros selon leur état de conservation, leur taille et leur décor. La pièce maîtresse est un devant de tunique Nazca-Huari en plumes, vers 700-1100 ap. J.-C., dont la moitié du décor représente deux soleils à huit branches séparés d’un visage grimaçant par un couteau cérémoniel appelé tumi, l’autre moitié montrant deux animaux féroces bicéphales. Rendez-vous le 20 novembre !

COLLECTION DE M. GEORGES HALPHEN

Vente le 20 novembre, Christie’s, 9 avenue Matignon, 75008 Paris, tél. 01 40 76 85 85, www.chris ties.com, exposition : les 15, 17, 18 et 19 novembre, 10h-18h, le 20 novembre, 10h-17h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°180 du 7 novembre 2003, avec le titre suivant : Des plumes et des masques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque