Vendredi 23 février 2018

De Prouvé à Starck

Tajan organise sa première vente de design

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 9 janvier 2008

Le design tient une place à part entière dans les ventes publiques, comme en témoigne la première vente du genre à l’espace Tajan, le 13 novembre, qui fait honneur aux créations modernistes de Prouvé comme aux meubles signés Garouste et Bonetti.

PARIS - Le design, qui en ventes publiques est souvent relégué en fin des catalogues d’Art déco, a désormais droit de cité. Un département Design a récemment été créé chez Artcurial, tout comme chez Tajan, qui organise sa vente inaugurale dans ses locaux le 13 novembre. “Dans les expositions de nos ventes d’arts décoratifs du XXe siècle, ce domaine occupait un volume d’espace de plus en plus important (environ un quart du catalogue), mais en disproportion avec sa valeur”, explique François Tajan. La production d’après guerre est à présent mise en exergue. “Alors que Royère clôturera les vacations d’Art déco, le design démarrera avec Prouvé [et ira] jusqu’à Starck, poursuit le commissaire-priseur. Mais quelques pièces d’un esprit très moderniste, comme des créations de Le Corbusier, pourraient être rattachées aux ventes de design.” Les rendez-vous du design seront réguliers à l’espace Tajan, au rythme de deux fois l’an, en aval des vacations d’Art déco. Environ 200 lots sont annoncés. On y trouve une cuisine entièrement reconstituée de Le Corbusier, issue de l’Unité d’habitation de Marseille et estimée 20 000 euros, un modèle assez rare de fauteuil Visiteur de 1942 réalisé par Jean Prouvé, estimé 18 000 euros, et une grande table en bois clair de Charlotte Perriand, estimée 60 000 euros.

Plusieurs pièces de céramique signées Georges Jouve sont à signaler, tel un vase monumental de 46 cm en grès à corps sphérique, col galbé, et vert pomme tachetée de fines particules noires, dont l’intérieur est noir anthracite. Il est estimé 60 000 euros. Le mobilier scandinave est notamment représenté par le fameux fauteuil Œuf de Arne Jacobsen, une édition ancienne avec son repose-pied et son cuir noir d’origine, le tout estimé 9 000 euros. Quatre chaises laquées rouge de Panton issues de la première édition (1967), en parfait état, sont proposées autour de 2 000 euros l’ensemble, et 20 000 euros sont attendus pour un canapé Tapis volant de Sottsass (1974). Le mobilier contemporain des années 1980 est placé sous le signe des créateurs Garouste et Bonetti. Plusieurs pièces estimées 1 600 euros chaque couronnent la vente, tels une bibliothèque Walnut et une table basse de la même série, ou encore un petit canapé de forme enveloppante, un prototype.

DESIGN

Vente le 13 novembre à 20 heures à l’espace Tajan, 37 rue des Mathurins, 75008 Paris, tél. 01 53 30 30 30, www.tajan.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°158 du 8 novembre 2002, avec le titre suivant : De Prouvé à Starck

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque