Mardi 10 décembre 2019

Questions à...

Daniel Lebeurrier, expert en art de la Préhistoire (Paris)

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 21 décembre 2011 - 176 mots

L’œil : Quelles sont les régions de la préhistoire les plus prisées ?
Daniel Lebeurrier : Généralement, les collectionneurs français sont davantage axés sur la préhistoire française qui est très belle et riche en diversité, et offre des pierres taillées et polies d’une grande qualité esthétique. Certains amateurs étendent leur collection à l’Europe. En particulier à l’Allemagne, à la Suisse et au Danemark où ont été produits de grands silex aujourd’hui très recherchés. L’Angleterre conserve également de très beaux exemplaires de bifaces.

L’œil : Et l’Afrique ?
D. L. : Il y a beaucoup d’objets très intéressants, notamment de belles pièces spectaculaires au Niger, au Mali, en Tunisie ou encore au Maroc. Le problème est que ces pays présentent des zones de fouilles tellement vastes que l’on a du mal à quantifier les objets et à leur définir une rareté, donc une cote. L’Égypte prédynastique est célèbre pour ses couteaux du néolithique nagadien en silex d’une haute technicité. Ce sont des pièces rares qui s’arrachent à prix d’or, autant par les collectionneurs de préhistoire que par ceux d’archéologie égyptienne.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°642 du 1 janvier 2012, avec le titre suivant : Daniel Lebeurrier, expert en art de la Préhistoire (Paris)

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque