Samedi 15 décembre 2018

Royaume-Uni

Collect célèbre les arts décoratifs

Le Journal des Arts

Le 20 février 2004 - 465 mots

Avec cette foire, le Crafts Council cherche à populariser les arts décoratifs en Grande-Bretagne. Accueillie par un musée, elle est la première dans son genre en Europe.

 LONDRES - Le Crafts Council (Conseil britannique des métiers d’art) crée l’événement en proposant « Collect », une foire internationale dédiée aux arts décoratifs organisée au Victoria & Albert Museum, à Londres. Ce dernier accueille pour la première fois une manifestation de nature commerciale dans ses espaces d’expositions temporaires.
Cette foire est l’occasion pour les arts décoratifs de se retrouver sur un pied d’égalité avec les beaux-arts. Si le Royaume-Uni abrite certains des grands talents dans ce domaine, ses artistes bénéficient d’une plus grande notoriété à l’étranger. En effet, les prix de vente de la création contemporaine en Amérique du Nord devancent de loin ceux pratiqués en Grande-Bretagne, les galeries sont plus énergiques, les possibilités plus grandes, et les artistes plus familiers des méthodes commerciales. En Angleterre, seule une poignée d’artistes font carrière dans ce domaine, tels Ron Arad, John Makepeace, Danny Lane ou Grayson Perry. Le Crafts Council cherche donc à inverser cette tendance avec une foire entièrement consacrée à la création contemporaine.
Sur quelque 160 inscriptions, seules 41 galeries – dont 27 britanniques – ont été sélectionnées. Les galeries américaines, bénéficiant d’un marché parfaitement organisé notamment grâce aux foires SOFA à Chicago et à New York, ont été exclues, à l’exception de Velvet da Vinci, de San Francisco, dont l’exposition « Chess » sera prochainement présentée à la boutique du Crafts Council au Victoria & Albert Museum.
L’accent est donc mis sur les galeries britanniques et européennes, renforcées par trois participants australiens et un marchand japonais. Couvrant toutes les disciplines et tous les médiums, la grande majorité des pièces afficheront des prix variant en moyenne entre 1 500 livres sterling et 3 000 livres (2 200 euros et 4 390 euros), à l’intérieur d’une fourchette de prix allant de 300 à 60 000 livres (440 à 87 800 euros).
La plupart des marchands londoniens seront présents, parmi lesquels Adrian Sassoon, qui a beaucoup œuvré pour la promotion de la céramique contemporaine, et CCA, la plus grande galerie britannique d’arts décoratifs, qui représente plus de 200 artistes et artisans. Les jeunes espaces répondront également à l’appel, à l’instar de cosa, Flow et Vessel, tous récemment ouverts à Notting Hill Gate, à Londres, ainsi que quelques autres marchands qui font le lien entre les beaux-arts et les arts décoratifs, comme David Gill et Rebecca Hossack.
Parmi les vétérans, signalons la galerie Louise Smit d’Amsterdam et la Parisienne Hélène Porée – la seule participation française –, Terra Kaeramiek de Delft, Gallery Grønlund de Copenhague et Glasgalleriet Klintegaarden d’Arhus au Danemark.

Collect

Jusqu’au 24 février, Victoria & Albert Museum, Londres, tél. 44 207 806 2512, tlj 11h-17h45, 11h-14h le 24 février, www.craftscouncil.org.uk

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°187 du 20 février 2004, avec le titre suivant : Collect célèbre les arts décoratifs

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque