Mercredi 14 novembre 2018

Foire

Christophe de Quénetain, premier Français à intégrer l’équipe dirigeante de la Tefaf

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 21 juillet 2017 - 384 mots

PARIS [21.07.17] - L’antiquaire Christophe de Quénetain vient d’être nommé membre du comité exécutif et du conseil d’administration de la Tefaf. Il travaille « en chambre » entre Paris et Londres.

C’est une grande première. A seulement 42 ans, l’antiquaire Christophe de Quénetain est le premier Français à intégrer l’équipe dirigeante de The European Fine Art Foundation (TEFAF) - qui organise notamment la prestigieuse foire de Maastricht - depuis sa création en 1988. « C’est un message positif qu’envoie la TEFAF : j’ai exposé à la TEFAF Showcase il y a seulement 6 ans, en 2011, et si peu de temps après, on fait appel à moi pour prendre des décisions qui auront une incidence sur l’avenir et l’évolution de la foire », commente l’intéressé.

Spécialisé en mobilier et objets d’art des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle, l’antiquaire vit entre Paris et Londres et exerce principalement son métier « en chambre », exposant à la TEFAF de Maastricht depuis 2012 et à la TEFAF New York Fall dès sa première édition en 2016. Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, il cumule les diplômes : Docteur en Histoire de l’art de l’Université Paris Sorbonne, Diplômé de l’École Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Diplômé de l’École Boulle (GRETA) ou encore de l’École du Louvre.

Débutant sa carrière il y a 17 ans, il s’est distingué récemment en vendant des œuvres au Metropolitan Museum de New York ou au Musée d’Ecouen. Il a ainsi cédé dernièrement au Musée national de la Renaissance un coffre en tapisserie et fils d’or et d’argent, deuxième moitié du XVIe siècle, d’après des gravures de Bernard Salomon.

En tant que membre du comité exécutif, Christophe de Quénetain prendra part à un certain nombre de décisions comme « le choix des exposants, le plan des foires de Maastricht et New York, si une bourse est attribuée à une restauration de tableau ou non, si la foire ouvre un jour de plus, si l’on décide que dans le vetting il n’y a plus de marchands… », explique-t-il. Le conseil d’administration, dont il fait partie désormais aussi, a un rôle de surveillance et d’orientation plus général.

Outre ces deux mandats, l’antiquaire est depuis 2016 membre du comité d’organisation de la TEFAF qui règle les questions d’ordre pratique, comme par exemple l’organisation du vetting.

Légende photo

Christophe de Quenetain - Photo courtesy Christophe de Quenetain

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque