Samedi 16 février 2019

Ventes publiques

Christie’s augmente une nouvelle fois ses frais acheteurs

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 4 février 2019 - 353 mots

PARIS

Pour la troisième fois depuis 2016, la maison de François Pinault relève significativement ses frais acheteur.

La Fillette de Picasso lors de la vente de la collection Rockefeller, le 8 mai 2018 chez Christie’s New York - Photo Christie’s Images Ltd
La Fillette de Picasso lors de la vente de la collection Rockefeller, le 8 mai 2018 chez Christie’s New York
© Photo Christie’s Images Ltd

Pour augmenter son chiffre d’affaires sur les ventes aux enchères, une maison de ventes à deux solutions : augmenter les produits d'adjudication ou augmenter les taux. Mais lorsqu’il s’agit des taux, ce sont plutôt les taux acheteurs qui sont revus à la hausse. Car afin d'attirer de nouveaux clients, et obtenir des lots d’exception les opérateurs tendent à réduire les frais vendeurs, et donc à augmenter les frais acheteurs pour compenser. 

C’est la voie choisie par Christie’s qui a modifié son barème le 1er février dernier. Le taux de la dernière tranche augmente de 1%, passant de 12,5% à 13,5 % sur le prix marteau, au-delà de 2,5 M€ à Paris, 4 M$ à New York ou encore 3 M£ à Londres. Avec cette hausse, l'acquéreur de Portrait of an Artist (Pool with Two Figures), de David Hockney, adjugé 90,3 M$ frais acheteurs inclus en juin 2018 (80,27 M$ prix marteau) chez Christie’s New York, aurait payé 762 000 $ de plus. 

Autre changement qui permet à la maison d'accroître ses recettes, les tranches de son barème sont relevées. A Paris, la tranche la plus basse passe de 150 000 € à 200 000 €, ce qui permet d’affecter des frais de 25 % - et non plus de 20 % - sur le montant entre 150 000 € et 200 000 €. 

La dernière tranche passe de 2 M€ à 2,5 M€ ce qui permet d’encaisser un taux de 20 % et plus de 13,5 % (12,5 % avant l’augmentation). Londres et New York connaissent également une augmentation de ce barème. 

Pour la maison britannique il s’agit d’une véritable flambée des taux depuis 2016. A Paris la première tranche (20%) est passée d’un seuil de 30 000€ à 200 000e, soit 6 fois plus. La seconde a été relevée de  30 000 à 1,2M€ avant 2016, à  200 000 à 2,5 M€ en 2019. Enfin, la dernière tranche est passée de 1,2 M€ à 2,5M€ . 

Il est très probable que Sotheby’s réplique dans les prochains jours. 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque