Chamalot monte à Paris

Par Henri-François Debailleux · Le Journal des Arts

Le 15 février 2017 - 185 mots

MOUSTIER-VENTADOUR - Tout le monde ne connaît pas Chamalot, ce hameau composé de cinq maisons sur la commune de Moustier-Ventadour (environ 300 habitants), située en Corrèze entre Tulle et Ussel. Pourtant, c’est là qu’en 2006 Philippe et Christine Pée ont créé l’association « Chamalot-Résidence d’artistes », qui accueille chaque année six artistes en trois sessions d’un mois. Ils y bénéficient d’un logement, d’un atelier de 200 m2, d’une bourse de 1 200 euros et, à l’issue de leur résidence, d’une exposition au Centre d’art contemporain de Meymac (en Corrèze) accompagnée d’un catalogue.

Pour fêter le 10e anniversaire de cette initiative qui a accueilli 57 artistes à ce jour, l’association organise du 3 au 25 février la manifestation « 10 ans de résidences à Chamalot en un parcours artistique à Paris ». Pendant près d’un mois, 10 galeries de la capitale exposent donc certains des heureux élus : ALB-Anouk Le Bourdiec (47, rue Chapon) présente Marion Bataillard et Marc Molk ; Valérie Delaunay (22, rue du Cloître-Saint-Merri) : Sinyoung Park ; Isabelle Gounod (13, rue Chapon) : Mireille Blanc, Colombe Marcasiano et Maude Maris ; Sémiose (54, rue Chapon) : Françoise Pétrovitch ; Odile Ouizeman (12, rue des Coutures-Saint-Gervais) : Mireille Blanc, Emmanuelle Castellan et Florence Reymond…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°473 du 17 février 2017, avec le titre suivant : Chamalot monte à Paris

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque