Berlin créée sa foire d’art contemporain

Art Cologne au pied du mur

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2009

Une nouvelle foire d’art contemporain, baptisée European Art Forum Berlin, s’ouvre à la fin du mois. Cet événement est la conséquence d’un schisme né de la profonde insatisfaction devant l’évolution d’Art Cologne, qui se tiendra en novembre.

BERLIN - Le mécontentement latent généré depuis plusieurs années par l’orientation prise par Art Cologne a éclaté voici un an, lorsque 70 exposants allemands et étrangers de premier plan ont co-signé une lettre de protestation adressée à l’organisateur de la foire, Gerhard Reintz, président de la Bundes­verband Deutscher Galerien (BVDG). Leurs criti­ques étaient les suivantes : se déroulant sur 11 jours, avec près de 350 participants, Art Cologne rassemblait trop d’exposants et sa durée était trop longue. De plus, la foire entrait en concurrence avec les ventes d’art contemporain de New York, ce qui entraînait la quasi absence des galeries et des collectionneurs américains. Les signataires de cette lettre ouverte – qui comptaient parmi eux, Annely Juda (Lon­dres), Thomas Schulte (Berlin)  et Hans Mayer (Düssel­dorf) – demandaient la constitution d’un comité consultatif et un contrôle qualitatif accru. Sauf à satisfaire leurs demandes, les signataires, et d’au­tres galeries avec eux, ne participeraient pas à Art Cologne ‘96.

Actes de défiance
Avec une liste d’attente de 130 galeries et un public impressionnant d’environ 75 000 visiteurs en 1995, Gerhard Reintz croyait posséder des atouts solides. Lors de l’assemblée générale annuelle de la BVDG, le 23 février, il a donc superbement ignoré l’avis de son conseil d’administration, favorable à un changement, et méprisé de même la lettre ouverte et les revendications de ses signataires. Ces actes de défiance inattendus ont eu deux conséquences immédiates : les cinq membres du conseil d’administration de la BVDG ont démissionné en bloc et refusé de se représenter, tandis que vingt grandes galeries allemandes se retiraient de l’association.

Après consultation des galeristes étrangers, les sécessionnistes ont pris la décision d’organiser eux-mêmes l’European Art Forum Berlin sur une base non lucrative.

Pour cette première édition, 138 exposants sont attendus, dont la moitié de marchands allemands. Quinze galeries de Berlin et de sa région seront présentes, parmi lesquelles Franck Schulte, Michael Haas, Max Hetzler et Rudolf Springer. Fait significatif, 18 marchands de Cologne et 11 de Düs­seldorf se lancent également dans l’aventure, dont Helge Achenbach, Konrad Fischer, Rafael Jablonka et Hans Mayer. La section internationale est impressionnante : pour le Royaume-Uni, Anthony d’Offay, Annely Juda, Lisson, Karsten Schubert, White Cube et 6 autres galeristes de Londres ; onze galeries parisiennes – Chantal Croussel, Durand-Dessert, Jennifer Flay, la Galerie de France, Ghislaine Hussenot, Gabrielle Maubrie, Emmanuel Perrotin, Gilles Pey­roulet, Philippe Rizzo, Jousse Se­guin, Anne de Villepoix – et la galerie Sollertis de Toulouse ; 8 galeries américaines, dont Luhring Au­gus­tine, Holly Solomon et Anthony Meier.

Cette forte participation semble indiquer que la décision de choisir un autre "créneau", sans interférences avec le calendrier des ventes, était un bon calcul. Il manque naturellement certains grands noms, comme Karsten Greve, de Cologne, et Waddington Galleries, de Londres, qui sont restés – pour le moment – fidèles à Art Cologne. Mais il est difficile de croire que la tendance s’inversera. Gerhard Reintz mis au défi de monter une manifestation internationale réussie, face à une telle liste de concurrents. La balle est aujourd’hui dans son camp…

European Art Forum Berlin, 31 octobre-4 novembre, Palais des expositions, Messe Ber­lin GmbH, Messedamm 22, D-14055 Berlin, tél. 30-30 38 22 75

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°29 du 1 octobre 1996, avec le titre suivant : Berlin créée sa foire d’art contemporain

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque