Vendredi 23 février 2018

Berlin : Art Forum mûrit

Le Journal des Arts

Le 14 septembre 2009

BERLIN (de notre envoyée spéciale). Selon les propos d’Elke Zimmer, l’un des galeristes promoteurs d’Art Forum, cette manifestation se voulait \"non pas une foire internationale d’art contemporain, mais la meilleure d’Europe\".

En effet, seules 40 % des galeries participantes étaient allemandes, les autres appartenaient au “gratin” européen. Les plus importantes galeries d’avant-garde ont été séduites par la volonté politique et économique que traduit ce projet ambitieux. L’Europäisches Art Forum est en effet soutenu par Rita Süssmuth, la présidente du Bundestag, et la Deutsche Bank en est le mécène. Celle-ci a financé les frais de voyage et de séjour de trente directeurs de musées américains et européens, invités à “s’informer” sur les nouvelles formes d’art et à prendre contact avec les galeries. Une sévère limitation des billets de faveur et le prix d’entrée (trente deutschemarks) ont exclu de facto toute une catégorie d’amateurs potentiels. Les nombreuses pastilles rouges apposées dimanche soir sur les pièces exposées semblaient pourtant témoigner de la réussite commerciale de cette seconde édition qui, malgré quelques “avant-gardes” du passé “revisitées”, présentait surtout des œuvres réalisées après 1945. La manifestation faisant la part belle aux années quatre-vingt-dix, le visiteur passait ainsi du minimalisme de Donald Judd (chez Bugdahn & Kaimer, Düs­seldorf), au conceptuel pur et dur d’On Kawara (chez Lisson, Londres, et Konrad Fischer, Düsseldorf). Ce dernier exposait également un imposant igloo de Mario Merz à 220 000 deutschemarks et un crucifix composé de treize blocs de cèdre rouge de 30 x 30x 90 cm, par Carl Andre, à 150 000 dollars.

Mystérieux paysages
Le bataillon de personnages acéphales, inquiétants et déconcertants de Magdalena Abakanowicz (chez Pels Leusden, Berlin) s’accordait avec la folie des créatures de Tinguely qui peuplaient le stand de Renée Ziegler (Zurich), proposées entre 80 000 et 480 000 deutschemarks, et les inventions poétiques de Pana­marenko (chez Chris­tine et Isy Brachot, Bruxelles), à des prix allant de 100 000 à 150 000 deutschemarks pour les projets et 7 500 deutschemarks pour les dessins. Sur le stand d’Akinci (Ams­terdam), la rencontre d’un projet de Zorio à 7 000 deutschemarks, d’une dalle Verde d’Aosta d’An­selmo et d’une œuvre de Kou­nellis faisait place à la fascination pour les mystérieux paysages et portraits de José Manuel Ballester, proposés à 7 000 deutschemarks chez Antonio de Barnola (Barcelone). Enfin, White Cube, outre diverses œuvres de Marc Quinn et d’An­thony Gormley, exposait un travail de Damien Hirst de 1996 : une vitrine avec six squelettes suspendus, à 165 000 deutschemarks. La France était peu représentée à Berlin, puisque seules neuf galeries avaient fait le déplacement. Selon la galerie Météo, “de taille plus réduite que celle de Cologne, la foire de Berlin permet d’être plus facilement remarqué, même si elle souffre d’un déficit de collectionneurs”. Pour Anne de Villepoix, qui a vendu des photographies à des musées allemands, la seconde édition s’est révélée “très positive”. Près des trois quarts des galeries n’ont cependant rien vendu, comme Jay Jopling/White Cube qui présentait visiblement des pièces trop chères pour le marché local. Les œuvres vendues étaient soit comprises entre 40 000 et 50 000 francs, soit de qualité muséale, telle qu’une installation de Pipilotti Rist proposée par la galerie Franck & Schulte et déjà vue à la dernière Biennale de Lyon. Quant à la galerie Jousse-Seguin, qui a quitté Cologne pour Berlin, elle déplore que les gens de la Ruhr boycottent toujours Art Forum. Et si Philippe Jousse estime que “la foire est d’excellente qualité, même si la seconde édition a semblé plus ouverte”, il n’a pas encore pris de décision pour l’année prochaine. D’autant que la foire de Berlin pourrait bien se dérouler au même moment que la Fiac, dont l’invité d’honneur sera l’Autriche.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°49 du 5 décembre 1997, avec le titre suivant : Berlin : Art Forum mûrit

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque