Mercredi 17 juillet 2019

Mécénat

Axa France redonne des perspectives à Chambord

Par Martine Robert · L'ŒIL

Le 30 octobre 2018 - 230 mots

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Jean d’Haussonville est en passe de gagner son pari. Le patron du Domaine national de Chambord vise un autofinancement à 100 % du site grâce à ses recettes de billetterie, d’excursions diverses et variées dans le parc, de ventes de produits dérivés ou de privatisations du château, mais aussi grâce au mécénat.
Cette fois, c’est grâce à Axa France qu’il poursuit son important programme de travaux destinés à améliorer l’accueil et l’expérience du visiteur. L’assureur lui permet de requalifier la Grande perspective longue de 4,5 km, qui traverse le domaine du nord au sud dans un axe dont le centre n’est autre que le célèbre escalier à double révolution.Les sols bitumés sur la route François Ier ont été démolis, remplacés par des contre-allées qui reprennent l’alignement des jardins à la française. Et la perspective en direction de la Loire a été restituée. Pour Axa France, cet engagement va au-delà d’un simple mécénat culturel. Il s’agit d’un acte citoyen, écologique et économique pour le château dont il renforce l’attractivité et la biodiversité, Chambord étant classé site Natura 2000 depuis 2006. Si la notoriété du joyau de la Renaissance est gage de retombées médiatiques pour l’assureur, qui soutient également Le Louvre, les Archives nationales et Versailles, l’opération est une aubaine pour Chambord, qui veut être le plus séduisant possible pour fêter ses 500 ans l’an prochain.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°717 du 1 novembre 2018, avec le titre suivant : Axa France redonne des perspectives à Chambord

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque