Mercredi 26 janvier 2022

Une marque/un artiste

Audemars Piguet & les Kolkoz

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 16 décembre 2013 - 265 mots

Un chalet enneigé parti à la dérive qui réapparaît dans les eaux d’un stade maritime sous le soleil de Floride : c’est le concept imaginé par le duo d’artistes Kolkoz pour la manufacture suisse Audemars Piguet, partenaire associé d’Art Basel Miami dont la douzième édition s’est tenue du 5 au 8 décembre 2013.

Il est toujours bon de se montrer à Miami pour Art Basel, et on avait déjà noté l’an dernier la présence spectaculaire des deux artistes français – Samuel Boutruche et Benjamin Moreau – qui avaient recréé la surface d’alunissage de la mission Apollo 11 sur plus de 1 000 m2 de plage.

Cette année, les Kolkoz ont donc œuvré pour l’image de marque de l’horloger de luxe avec cette installation flottante prévue pour accueillir les événements Audemars Piguet pendant toute la foire. À Art Basel comme ailleurs, ce type de collaboration entre une marque et un artiste est de plus en plus fréquent. Et tout le monde a à y gagner, selon Emmanuel Perrotin, galeriste du duo et partenaire de l’opération : « Lorsqu’une marque comme Audemars Piguet laisse l’artiste concevoir le projet, il peut produire ce qu’il souhaite faire sans devoir rentrer dans un cadre trop rigide. En retour, la marque obtient une image plus généreuse et créative que lorsqu’elle fait intervenir les artistes directement sur le produit. Ici, le groupe Kolkoz transforme un projet qui semble juste promotionnel en une création artistique complète qu’il peuvent assumer sans rougir. » Dans ce domaine, « beaucoup de choses passionnantes restent à faire si on fait confiance aux artistes », assure Emmanuel Perrotin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : Audemars Piguet & les Kolkoz

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque