Artistes du Nord

Leurs bonnes feuilles

Par Roxana Azimi · L'ŒIL

Le 1 mars 2006

Malgré l’envolée des prix des dessins anciens depuis 1999, la cote des artistes flamands et hollandais reste inférieure à celle des Italiens. De nombreuses feuilles de paysages, nature morte et scènes de genre sont à saisir entre 10 000 et 20 000 €.

Le marché des dessins flamands et hollandais diffère de celui des belles feuilles italiennes tant par la nature des œuvres que le spectre des collectionneurs, à majorité nordiques ou américains. « On trouve dans les écoles du Nord des dessins très finis plutôt que des études pour des tableaux d’histoire, précise Benjamin Perronet, spécialiste de Christie’s France. Il ne faut pas oublier que la Hollande était à majorité protestante, la situation étant assez différente en Flandres où il y eut de nombreuses commandes religieuses. D’autre part, de nombreux dessinateurs hollandais n’ont pas ou très peu peint, alors que c’est plus rare en Italie. »
Le ticket d’entrée se situe souvent entre 5 000 et 20 000 €, alors qu’il faut miser deux fois plus sur des feuilles italiennes de même qualité.
Les dessins nordiques obtiennent une consécration en janvier 2000 chez Christie’s avec deux adjudications successives pour des feuilles de Rembrandt van Rijn. Une Vue de remparts est couronnée de 2,3 millions de dollars, tandis qu’un autre paysage décroche le record de 3,7 millions de dollars. Tous les dessins de Rembrandt ne prétendent pas à de tels sommets, certains se négociant entre 100 000 et 300 000 dollars.
Sur les brisées du maître, une Vue de Dordrecht par Albert Cuyp pulvérise en novembre 2001 son estimation de 100 000-150 000 dollars pour atteindre 2,8 millions de dollars chez Christie’s. Bien que les spécialistes invoquent le bon état de conservation et le format en panorama, l’enchère n’en reste pas moins déconcertante. La prime va aussi à Pierre Paul Rubens, dont les dessins d’anatomie, apparus sur le marché en 1987, sont très recherchés. En janvier 2001, une étude d’anatomie est partie pour 203 750 dollars chez Sotheby’s.
Cinq ans plus tôt, une autre planche obtenait le record de 419 500 livres sterling (612 290 €) chez Christie’s à Londres. « Il existe néanmoins un gouffre entre Rembrandt, Rubens, Van Dyck et les seconds couteaux », rappelle Nicolas Joly, spécialiste de Sotheby’s. Du coup, il est fréquent de dénicher un bon dessin d’un élève de Rembrandt entre 5 000 à 10 000 €.
La production de dessins ayant été abondante au xviie siècle, les acheteurs se montrent très sélectifs. Les dessins hollandais ne sont pas forcément recherchés par les amateurs d’une peinture hollandaise colorée et décorative. Alors que les prix pour ce type de peinture ont doublé, voire triplé ces 5-10 dernières années, ceux des dessins restent encore en sommeil. L’écart de prix entre les dessins et les peintures d’un même artiste s’avère parfois abyssal. Christie’s propose ainsi le 24 mars à New York une feuille de Jan van Huysum pour 20 000-30 000 dollars. En juillet 2005, un de ses tableaux a décroché 3,7 millions de livres sterling à Londres !
« Le boom de l’école du Nord est surtout sensible pour ce qui est de la nature morte, des scènes de genre et du paysage. Si les peintres de paysage ont souvent dessiné, c’est loin d’être le cas pour les deux autres genres. Des dessins de Van Mieris, Metsu ou Terborch sont ainsi rarissimes. Rappelons qu’on ne connaît pas de dessin de Vermeer », précise Benjamin Perronet.
Les prix des paysages de Jan van Goyen varient de 3 000 à 20 000 € selon le degré d’achèvement de la composition. Une feuille d’une grande qualité pourrait prétendre à quelque 60 000 €. Quant aux figures de paysans d’Isaac van Ostade, ils excèdent rarement les 5 000-10 000 €.
En revanche, un engouement se perçoit pour les maniéristes hollandais, lesquels furent peut-être meilleurs dessinateurs que peintres. Si les dessins de Hendrick Goltzius se négocient souvent autour de 20 000 €, une pointe spectaculaire a été enregistrée en janvier 2000 pour un portrait dessiné à
la plume, adjugé 440 000 dollars chez Sotheby’s.
Plus modestement, la galerie Flavia Ormond présente au Salon du dessin une feuille du maniériste Abraham Bloemaert pour 40 000 dollars.
Quelques frémissements épisodiques s’observent enfin du côté des artistes hollandais des XVIIIe et
XIXe siècles. En novembre 1999, une gouache de Cornelis Troost (1697-1750) a dérouté les prévisions pour atteindre 100 000 € chez Sotheby’s.
La même année, d’illustres inconnus du XIXe siècle avaient obtenu des prix entre 30 000 et 40 000 dollars chez Christie’s à Amsterdam. Difficile pour autant de tirer une généralité de ces cas isolés.

Repères

Rembrandt van Rijn (1606-1669). Connu en peinture pour son usage du clair-obscur, ce grand portraitiste hollandais réalise des dessins épurés, privilégiant les paysages à la figure humaine. Pierre Paul Rubens (1577-1640). La liberté de ses poses et son audace chromatique en ont fait un artiste majeur. Connu pour ses modelli, esquisses de ses peintures, il a aussi produit des dessins d’anatomie d’une grande virtuosité. Antony Van Dyck (1599-1641). Élève de Rubens, ce portraitiste fameux au coup de pinceau dense et nerveux est moins connu pour ses dessins. Ils n’en restent pas moins recherchés.

Les galeries

Artesépia, 40 rue de Verneuil, Paris VIIe, tél. 01 42 96 29 21, www.artesepia.com. Ouverte depuis 2 ans, cette galerie jouit déjà d’une belle renommée. Georges et Angélique Franck proposent des dessins anciens et du XIXe, des écoles françaises, italiennes et du Nord. Galerie Jean-Marie Le Fell, 12 rue de Tournon, Paris VIe, tél. 01 44 07 34 05, www.galerie-lefell.com. La galerie a su gagner sa notoriété en organisant des expositions et par la publication régulière de catalogues de ses collections. Outre les dessins anciens, Jean-Marie Le Fell est un des rares spécialistes d’anamorphoses des XVIe et XVIIe. Galerie Mazarini, 6 place de la Baleine, Lyon Ve, tél. 04 72 40 99 49, www.galerie-mazarini.com Achat, vente et estimation de dessins du xvie au xxe.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°578 du 1 mars 2006, avec le titre suivant : Artistes du Nord

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque