Dimanche 18 février 2018

foire

ArtBrussels, 20e édition

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 14 janvier 2008

« Bruxelles ? Moi, j’y vais tous les ans. C’est une foire très dynamique et puis, là-bas, au moins, il y a des collectionneurs ! » Lâchée avec un enthousiasme sans frein, cette exclamation d’un jeune marchand parisien en dit long sur une manifestation qui fête cette année sa vingtième édition. Créée en 1968 par l’association des galeries d’art contemporain bruxelloises, Art actuel, qui n’est alors que biennale et qui reste relativement confidentielle, gagne toutefois très vite une reconnaissance professionnelle, appréciée pour la qualité de sa prestation. Alors que nombre de foires internationales connaissent un certain essoufflement, les années 90 ne feront que confirmer cette orientation, d’autant que la Belgique s’est appliquée à conforter son réseau en art contemporain, déjà très vivant, et que Bruxelles n’a cessé d’attirer à elle de plus en plus de partenaires du monde de l’art. Prise en main par Eric Everard en 97, la foire de Bruxelles, qui devient annuelle sous le nom d’ArtBrussels, s’impose comme pleinement concurrente des grandes manifestations internationales du genre, à la mesure de celles de Bâle, Chicago ou Paris. Tout se présente donc sous les meilleurs auspices pour cette édition, dans un contexte marchand international qui semble bien avoir remonté la pente après les événements de septembre dernier. ArtBrussels 2002, qui rassemble 140 galeries dont deux tiers d’étrangères, présente surtout un panel européen très varié : l’Allemagne, la France, l’Italie, la Grèce, les Pays-Bas, l’Autriche, la Suisse, la Grèce, le Portugal, l’Italie y sont notamment représentés. Si la participation américaine reste en effet très timide (pas plus de trois galeries !), en revanche celle des Allemands est très forte avec 25 exposants. Côté France, plus d’une vingtaine de galeries sont au rendez-vous, parmi lesquelles Catherine Issert de Vence, Sollertis de Toulouse, Pietro Sparta de Chagny, Alain Gutharc, Aline Vidal, Thaddeus Ropac, Polaris et bien d’autres de Paris. Enfin, à l’occasion de cet anniversaire, ArtBrussels s’est doté d’un nouveau comité de sélection international et présente une série de « one man show » dans des espaces annexés au stand de 25 exposants. Par ailleurs, ArtBrussels a souhaité faire honneur aux femmes en leur proposant une journée d’entrée gratuite (le vendredi) et proposer à une sélection de collectionneurs étrangers de bénéficier d’un programme VIP. Si le succès d’ArtBrussels tient à son savant dosage entre valeurs sûres et jeune création, il est aussi dans ce qui s’appelle avoir le sens de la communication, condition sine qua non de la réussite de ce genre d’événement.

- BRUXELLES, Brussels Expo, Halls 3 et 4, tél. 32 2 402 36 66, 2-6 mai.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°536 du 1 mai 2002, avec le titre suivant : ArtBrussels, 20e édition

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque