Mercredi 19 décembre 2018

foire

Art Paris récidive

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 413 mots

La FIAC n’est pas la seule à avoir décalé ses dates. Art Paris, sa petite sœur née l’an dernier, a elle aussi choisi d’ouvrir ses portes au mois d’octobre, date plus avancée dans la saison mais qui semble plus propice aux achats. Les trois organisateurs, Alain Lamaignère, Caroline Clough-Lacoste et Henri Faraut souhaitent faire d’Art Paris une foire « rebelle et constructive », c’est-à-dire offrir une vision élargie de l’art moderne et de la création contemporaine en présentant à côté d’artistes prestigieux, des artistes en émergence. Art Paris se voulait initialement moins mondialiste que la FIAC mais elle accorde cette année une place plus importante aux galeries étrangères puisqu’elles représentent 25 exposants sur les 70 présents cette année. L’un des points forts d’Art Paris est sans conteste sa situation. Le Carrousel du Louvre, lieu exceptionnel de l’art, est situé au cœur de Paris, à la rencontre des trois quartiers de galeries parisiennes. De plus, sans toujours chercher à les comparer, la FIAC, délocalisée porte de Versailles, n’encourage pas les collectionneurs à revenir plusieurs fois dans ce lieu plutôt excentré. Forte de son succès de l’an passé et de ses 23 000 visiteurs, Art Paris entend donc s’imposer comme un rendez-vous à part entière de l’art moderne et contemporain. La galerie Maeght, très satisfaite l’an dernier d’avoir rencontré de nouveaux collectionneurs, expose des œuvres de Bram Van Velde et de Fiedler, artiste moins connu. Refusant le one-man show obligatoire de la FIAC, la galerie Durand-Dessert a choisi de présenter une grande partie de ses artistes : Balthasar Burkhard, Djamel Tatah, Gérard Garouste, Yan Pei-Ming et William Wegman. Les sculptures vidéos de Pascal Frament et Patrice Ferrase sont visibles sur le stand de la galerie Berthet-Aittouares. La galerie Gilles Peyroulet & Cie présente les photographies de Jean-Marc Bustamante et Ryuji Miyamoto. La galerie Le Troisième Œil met à l’honneur Zoran Music avec un ensemble inédit de peintures, aquarelles, pastels et dessins des années 1950 à 1992. Xie Nanxing et Chen Wenbo, jeunes artistes chinois sont présentés par la galerie Loft. Du côté des galeries étrangères, on note par exemple la présence d’œuvres du mouvement Cobra présentées par la galerie belge Van der Planken. Le public français fera également de nouvelles découvertes avec la galerie Novaya Gallery de Moscou qui expose deux photographes Vladimir Kupriyanov et Alex Gradoboev ou avec la galerie cubaine, Galeria Habana, déjà présente l’an dernier qui accroche sur ses cimaises les œuvres de José Emilio Fuentes.

PARIS, Carrousel du Louvre, 20-23 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Art Paris récidive

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque