Lundi 17 décembre 2018

Art 96 very British

Seulement des exposants du Royaume-Uni

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1996 - 222 mots

La nouvelle édition de la foire annuelle d’art contemporain de Londres prend ses quartiers au Business Design Centre, à Islington, du 17 au 21 janvier. Quatre-vingts marchands ont répondu à l’appel, mais Art 96 demeure, désespérément, une manifestation strictement britannique, sans participation européenne ni américaine.

LONDRES - Au nombre des quatre-vingts exposants présents cette année à Art 96, plusieurs jeunes galeries – qui avaient signé un contrat de deux ans à moitié prix l’an dernier – sont de retour :
White Cube ; Michael Hue-Williams, qui exposera Stephen Cox et Andy Goldsworthy ; Karsten Schubert, qui partagera son stand avec la galerie Frith Street ; et la galerie Todd. Jerome O’Drisceoil, de la Green or Red Gallery de Dublin, se joindra également à eux. Cinq autres marchands d’avant-garde ont obtenu le soutien de la Contemporary Art Society : Jibby Beane, Curtain Road, Hardware, Andrew Mummery et Anthony Wilkinson.

Les expositions présentent les trois finalistes du Wingate Young Artists Award – sélectionnés par Ivona Blaswick, Peter Doig et Adrian Searle –, ainsi que des peintures réalisées par des étudiants des écoles d’art britanniques – sélectionnées par Sasha Crad­dock et Jenny Savile. L’an dernier, l’ultime tentative en direction d’une demi-douzaine de galeries belges pour internationaliser la foire n’a pas été concluante, et le projet de créer une section de galeries étrangères a été abandonné.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°21 du 1 janvier 1996, avec le titre suivant : Art 96 very British

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque