Lundi 10 décembre 2018

L’internet domestique n’impacte pas la fréquentation des équipements culturels

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 octobre 2009 - 398 mots

PARIS [15.10.09] – La quatrième enquête du ministère de la Culture et de la Communication vient d’être publiée. Cette étude, publiée sous le titre « Les Pratiques culturelles des Français à l'ère numérique », interroge les profondes mutations engendrées par la montée du numérique depuis 1997.

Pratiques culturelles 2008 est la quatrième enquête sociologique de ce type demandée par le ministère depuis 1973. Menée par Olivier Donnat au sein du Département des études de la prospectives et des statistiques (DEPS), l’étude nationale se penche sur l’impact d’Internet sur l’accès à la culture de la population française.

La comparaison avec la précédente enquête de 1997 montre la diffusion extrêmement rapide de l’ordinateur et des nouvelles technologies. Plus de la moitié des Français utilisent Internet dans leur temps libre, et 2 internautes sur 3 l’utilisent pour une durée moyenne de 12 heures par semaine.
L’émergence du web a causé un recul de l’usage de la radio et de la télévision : le temps consacré au petit écran a cessé d’augmenter, et a même reculé chez les jeunes (de 18 heures en 1997 à 16 heures en 2008 chez les 15-24 ans). Cela n’était jamais arrivé depuis l’arrivée de la télévision dans les foyers. La radio est également en recul, concurrencée par les plates-formes musicales et les lecteurs MP3.

L’enquête d’Olivier Donnat confirme la lente diminution de la lecture de presse et de livres. L’érosion des lecteurs quotidiens s’accompagne d’un vieillissement du lectorat, tendance remarquée depuis les années 80. Cependant, l’enquête ne prend pas en compte la lecture de la presse « gratuite » et les « actes de lectures sur écran » (presse en ligne).

Il faut noter que le temps supplémentaire passé devant l’ordinateur n’a pas réduit la fréquentation des « équipements culturels » (cinéma, théâtre, galerie, musée, salle de concert, ...). « Une remarquable stabilité d’ensemble des comportements en matière de sorties et visites culturelles » se vérifie par rapport à l’enquête de 1997.
Une manière élégante de traduire le relatif échec des politiques culturelles à destination du public éloigné, les foyers modestes ou sans diplômes qualificatifs. 58 % des Français n’ont pas visité d’expositions au cours des 12 derniers mois, un chiffre qui a peu évolué depuis la précédente étude.

L’ensemble des résultats statistiques et une synthèse de l’ouvrage sont mis en ligne sur www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr 

Légende photo : Enseigne "arobase" photographié par LouisDavid / Licence Creative Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque