Vendredi 22 novembre 2019

L’indicateur des ventes - Octobre 2017

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 3 octobre 2017 - 466 mots

Frais virtuels
En cette rentrée 2017-2018, Sotheby’s et Christie’s procèdent à un énième ajustement de leurs frais acheteurs – qui ne cessent d’augmenter depuis plus de dix ans quand les vendeurs bénéficient de plus en plus d’avantages. Christie’s a choisi de changer les seuils de son barème. Plus surprenant, Sotheby’s a annoncé l’abandon des frais sur ses ventes « online only », couplé à une nouvelle hausse sur les ventes physiques. Si le chiffre d’affaires de ces vacations virtuelles reste modeste, elles sont un formidable moyen d’attirer de nouveaux clients : en 2016, 45 % de leurs acheteurs étaient inconnus de la maison. Sur Internet, avantage Sotheby’s.

Charlotte for ever
À venir - Parmi les « French Masters » qui ont révolutionné le design après-guerre, Artcurial a choisi de mettre à l’honneur Charlotte Perriand. Le 24 octobre, la maison organise sa grande vente annuelle autour de vingt lots de la créatrice. Défilent sous le marteau un bureau en pin massif dit « en forme » (1943-1944, est. 300 000-400 000 €), le bahut noir et blanc Cansado (1959-1963, est. 35 000-45 000 €) ou l’incontournable bibliothèque Maison du Mexique réalisée pour la Cité universitaire internationale de Paris (1952, est. 80 000-120 000 €).

12,7 M€
Londres - Après avoir manqué plusieurs œuvres phares – dont une toile de Parmesan – faute de fonds, les collections publiques anglaises comptent désormais un nouveau tableau d’un maître italien du XVIIIe. La Forteresse de Köningstein vue du nord (1756-1758) de Bellotto, vient de rejoindre la National Gallery où elle est d’ores et déjà accrochée. La toile, classée comme l’équivalent d’un trésor national en France, avait été privée de certificat d’exportation en novembre dernier après son acquisition par un collectionneur privé. L’acquisition, à hauteur de quelque 11,7 millions de livres (soit 12,7 M€), s’est faite sur les fonds propres du musée, avec l’aide de l’Art Fund mais aussi de donateurs privés, de plus en plus souvent appelés à la rescousse.

15 %
C’est la part de l’art contemporain dans le chiffre d’affaires mondial des ventes aux enchères, un chiffre qui se montait à 3 % en 2000 (source : rapport premier semestre 2017 Artprice).

Le marché Chinois
Tendances - Au coude à coude avec les États-Unis pour la place de leader mondial, la Chine voit se poursuivre les transformations de son marché de l’art. Le mouvement majeur veut que les ventes d’art chinois régressent au niveau mondial (-27 % en 2016 par rapport à 2015 dans un marché globalement en baisse et -5 % pour les enchères uniquement) quand elles augmentent au niveau local ( 7 % pour le total des ventes d’art chinois en Chine continentale). En revanche, le nombre de lots de gamme des objets d’art et œuvres chinois est en augmentation au niveau mondial (moyenne de 19 000 dollars en 2016).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°705 du 1 octobre 2017, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - Octobre 2017

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque