L’indicateur des ventes - Mai 2018

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 25 mai 2018 - 485 mots

Rapport Art Basel Mi-mars, Art Basel a publié son deuxième rapport annuel sur le marché de l’art. Rédigé par l’économiste Clare McAndrew, qui a quitté Tefaf pour Art Basel en 2016, il indique qu’après deux années de repli, le marché mondial de l’art a progressé de 12 % en 2017 pour s’établir à 63,7 milliards de dollars (51,5 M€). Les États-Unis conservent la première place avec 42 % du marché (+ 16 %), suivis de la Chine avec 21 % de part de marché (+ 14 %) quand le Royaume-Uni occupe la 3e position (20 % du marché) et la France la 4e, avec 7 % de part de marché.
 

Le Japon à l’honneur
À venir À l’occasion du 160e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France et de l’organisation d’une série de manifestations culturelles sur le thème « Japonismes 2018 », Artcurial disperse le 23 mai une collection d’estampes japonaises, du XVIIIe au début du XXe siècle. L’ensemble comprend cinquante pièces restées dans la même famille depuis la fin du XIXe, à l’instar du Portrait en buste d’une jeune femme s’arrangeant une épingle à cheveux, de Kitagawa Utamaro (est. 30 000 à 40 000 €).

Record 
C’est le prix obtenu par une toile de Picasso vendue chez Sotheby’s Londres, le 26 février, lors d’une vente du soir d’art impressionniste et moderne. Lot phare de la vacation, ce portrait de Marie-Thérèse Walter, peint la même année que Guernica, en 1937, est désormais l’œuvre du maître espagnol la plus chère jamais vendue sur le sol européen (estimation autour de 40 millions d’euros). Assortie d’une garantie, elle a été acquise par Harry Smith, P-D.G. de Gurr Johns, cabinet d’expertise et de conseil en œuvres d’art basé à Londres. L’œuvre comportait de sérieux atouts : un portrait de femme, un style reconnaissable entre tous mais aussi une certaine fraîcheur puisque, acquise directement auprès de la succession du peintre, elle n’était plus jamais apparue sur le marché.

60 %
Il s’agit du pourcentage d’affiches de Mai 68 adjugées sur un total de 500 chez Artcurial, le 13 mars, à l’occasion d’une vacation consacrée au 50e anniversaire des événements de Mai 68 (collection Laurent Storch).

Estampes japonaises 
L’Ukiyo-e, mouvement artistique japonais de l’époque d’Edo (1603-1868) diffusé à travers les estampes et répandu en Occident dès la fin du XIXe siècle, a largement inspiré les artistes de l’époque et continue encore de séduire.

Dessins préemptés
Art Précolombien Face à la forte demande qu’enregistre le secteur, Christie’s Paris rouvre son département d’art précolombien fermé depuis 2006 (2012 à New York). Le coup d’envoi sera donné le 9 avril avec la dispersion de la collection d’Ilya Prigogine, collectionneur belge, prix Nobel de chimie en 1977, qui a réuni pendant plus de trente ans un ensemble d’œuvres précolombiennes du Mexique, de l’Équateur, du Pérou, de la Colombie, du Chili, de l’Argentine et des Grandes Antilles. Deux jours plus tard, c’est la maison Art Richelieu-Castor Hara-Deburaux qui mettra en vente à Drouot la seconde partie de cette collection. 

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°712 du 1 mai 2018, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque