L’ICOMOS recommande l’inscription de l’œuvre architecturale de Le Corbusier au patrimoine mondial de l’UNESCO

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 30 mai 2016 - 451 mots

PARIS [30.05.16] – Le candidat de la France à la Liste du patrimoine mondial, « l’œuvre architecturale de Le Corbusier », a reçu les faveurs de l’ICOMOS. Une étape importante dans le processus d’inscription au patrimoine mondial. La 40ème session du Comité se tiendra à Istanbul du 10 au 20 juillet 2016.

Au terme d’un long processus d’évaluation, le Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS), organisation non gouvernementale mondiale associée à l’UNESCO, a recommandé l’inscription de l’œuvre architecturale de Le Corbusier sur la Liste du patrimoine mondial. Le feu vert de l’Unité patrimoine mondial de l’ICOMOS est une étape importante dans le processus d’inscription d’une œuvre à la Liste du patrimoine mondial.

Après deux échecs successifs, en 2009 et 2011, l'Association des sites Le Corbusier avait annoncé dès 2014 renouveler sa candidature au titre du patrimoine mondial de l'Unesco. Cette candidature, présentée au titre des biens culturels, présente la spécificité d’être transnationale : portée par la France, elle réunit sept États parties à la Convention du patrimoine mondial (Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon, Suisse). Car « l’œuvre architecturale de Le Corbusier : une contribution exceptionnelle au Mouvement moderne », qui concourt pour obtenir le label, est une série de 17 édifices construits par Le Corbusier sur trois continents. Parmi ces œuvres, on trouve la Cité Radieuse à Marseille, le Couvent de la Tourette, la Chapelle de Ronchamp, la Villa Savoye et le site de Firminy en France ainsi que trois bâtiments du Capitole de Chandigarh en Inde.

Comme la procédure le prévoit, le Comité du patrimoine mondial examinera cette candidature en respectant les critères définis dans le document intitulé « Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial » et en tenant compte des recommandations formulées dans l’évaluation de l’ICOMOS. La 40e session du Comité se tiendra à Istanbul du 10 au 20 juillet 2016. Les États parties ne peuvent présenter que deux candidatures lors de chaque session annuelle, dont l’une au titre de patrimoine naturel. Seuls les pays qui ont signé la Convention du patrimoine mondial et se sont par-là même engagés à protéger leur patrimoine naturel et culturel peuvent soumettre des propositions d’inscription de biens situés sur leur territoire sur la Liste du patrimoine mondial.

A ce jour, la Liste du patrimoine mondial compte 1031 sites répartis dans 163 pays. L’an passé, le Comité a inscrit deux sites français à la Liste - les climats du vignoble de Bourgogne et les coteaux, maisons et caves de Champagne – portant à 41 le nombre de sites bénéficiant du label en France.

Tableau de l’Annexe 6 des « Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial » de l’UNESCO

Procédure d'évaluation des organisations consultatives pour les propositions d'inscription

Légendes photos

La Villa Savoye à Poissy © Photo Valueyou - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0

Centre Le Corbusier à Zurich © Photo Roland zh - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque