Jeudi 12 décembre 2019

Les vœux à la presse de Christine Albanel

lejournaldesarts.fr

Le 22 janvier 2008 - 293 mots

Une taxe de 2 euros sur les nuits d’hôtel de luxe à Paris. Telle est l’annonce la plus significative de Christine Albanel, lors de ses vœux à la presse lundi 22 janvier 2008. Cette taxe qui ne concernerait que les hôtels de 4 étoiles et plus, pourrait rapporter 50 millions d’euros par an et viendrait abonder un fond pour la restauration du patrimoine.

Christine Albanel

Le budget annuel du ministère, selon la ministre, est de 300 millions d’euros. A titre de comparaison, le seul chantier de restauration de Versailles coûte 500 millions d’euros sur plusieurs années. Christine Albanel a écarté l’idée d’un jeu géré par la Française des jeux, car « cela ne marche pas ».

La ministre a également esquissé les contours du futur rapport Bethenod sur le marché de l’art et dont la remise est prévue pour février. Elle confirme ce qui transparaissait dans la lettre de mission du Président de la République ainsi que ses précédentes déclarations sur le sujet : aides aux nouveaux collectionneurs, simplifications administratives , TVA à l’importation et droit de suite. Elle compte en particulier sur la prochaine présidence française au Conseil européen pour faire avancer ces deux derniers points.

Elle a également annoncé que Xavier Darcos et elle-même allaient faire une communication au conseil des ministres de mercredi 23 janvier, vraisemblablement sur l’enseignement de l’histoire de l’art à l’école.

Cet exercice annuel de vœux à la presse est toujours l’occasion pour un ministre de remettre en perspective son action. C’est ce que Christine Albanel n’a pas manqué de faire, revenant, actualité oblige, sur la suppression de la publicité à la télévision publique ainsi que sur la vaste réorganisation en cours des services du ministère. Tout en convoquant André Malraux, référence tutélaire de tout ministre de la culture.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque