Mercredi 24 octobre 2018

Les vernissages dans les galeries parisiennes :
semaine du samedi 26 avril au vendredi 2 mai 2008

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 avril 2008 - 836 mots

Cette semaine, les vernissages se concentrent dans le temps et dans l’espace : la majorité d’entre eux auront lieu samedi, et exclusivement dans le Marais. Deux galeries présenteront le même artiste, à quelques rues l’une de l’autre. Mardi, la thématique tournera autour du rapport au corps.

Samedi 26 avril

  • La galerie Marian Goodman présente les dessins de William Kentridge. Cet artiste, également metteur en scène d’opéra, utilise une technique d’animation particulière : au lieu de représenter chaque mouvement sur des feuilles de papier séparées, il superpose ses mouvements successifs sur la même feuille. Ainsi, les vidéos d’animation gardent la trace des dessins antérieurs. Ses œuvres traitent de sujets politiques et sociaux d’un point de vue subjectif et parfois autobiographique. Kentridge expose ici les dessins d’un livre, Everyone their own projector, édité par Capture Editions.
    A l’occasion du vernissage, une performance musicale, I am not me (the horse is not mine), sera interprétée par l’ensemble Ictus sur une projection vidéo réalisée par l’artiste de 19h à 20h.
    Vernissage de 18h à 20h30.
    79, rue du Temple 75003 Paris. Métro Rambuteau. Ouvert jusqu’au 24 mai, du mardi au samedi de 11h à 19h.
    Site Internet : www.mariangoodman.com
  • La galerie Claudine Papillon inaugure le volume 5 de La fondation mouvante de Thierry Mouillé. Depuis 1989, Mouillé transforme et détourne les objets : leurs définitions et leur fonctionnalité sont transposées dans un univers décalé, qui questionnent nos représentations du monde contemporain. Le statique devient dynamique, le concret devient image et le cliché devient œuvre. L’art est ici le révélateur d’une infinie possibilité, un lieu utopique, un répertoire d’anti-monuments.
    A 19h aura lieu une performance-concert de 26 minutes, LABO, avec Mauro Lanza, compositeur italien de musique contemporaine, et Thierry Mouillé.
    Vernissage de 17h à 20h30.
    13 rue Chapon 75003 Paris. Métro Rambuteau ou Arts et Métiers. Ouvert jusqu’au 7 juin du mardi au samedi de 11h à 19h.
    Site Internet : www.claudinepapillon.com 
  • La galerie Catherine Putman et la galerie Eric Dupont exposent toutes deux les œuvres de Didier Mencoboni : la galerie Catherine Putman, propose Où ici est ailleurs, une exposition de dessins de l’artiste, tandis que la galerie Eric Dupont présente Episode VII, qui réunit ses dernières peintures.
    L’œuvre de Didier Mencoboni questionne les limites physiques et mentales de la peinture : elle tend ici vers l’infini et essaie de dépasser le cadre du tableau. Il travaille souvent à partir de la ligne, motif qui lui permet de créer des réseaux et des perspectives dans l’espace de la toile, de dépasser la dimension strictement bi-dimensionnelle du support. Pour donner à la peinture plus encore de liberté, Mencoboni expérimente différents supports, différents espaces : « Le désir d’œuvres infinies de [Mencoboni] s’ouvre (…) à de nouveaux territoires, de nouvelles architectures, d’incroyables projections, des dessins d’une précision extrême jusqu’à des volumes ; sculptures ou installations qui ne sont autres que des fuites en avant pour inventer un temps et un espace propres à la peinture. » (Anne Kerner)

    Galerie Catherine Putman
    Vernissage de 14h à 20h en présence de l’artiste.
    40, rue Quincampoix, 75004 Paris. Métro Rambuteau. Ouvert jusqu’au 28 juin, du mardi au samedi de 14 à 19h et sur rdv.
    Site Internet : www.catherineputman.com 

    Galerie Eric Dupont
    Vernissage à partir de 15h.
    13, rue Chapon, 75003 Paris. Métro Rambuteau ou Arts et Métiers. Ouvert jusqu’au 12 juin, du mardi au samedi de 12h à 19h et sur rdv.
    Site Internet : www.eric-dupont.com

Mardi 22 avril

  • La galerie Pierre Marie Vitoux confronte les œuvres de Christophe Miralles, peintre, et Agnès Baillon, sculpteur. Ces deux artistes travaillent autour du rapport au corps, de manière en apparence très éloignée : Miralles peint des figures humaines sans visages de manière expressionniste, colorée et violente, tandis que Baillon crée des petits personnages blancs et gris au visage lisse, au sourire timide. De l’explosion dramatique sur la toile comme des petites sculptures sages émanent pourtant une même inquiétude, sourde, qui crée un troublant dialogue entre les œuvres. Le spectateur, de par sa présence même au milieu de ces créations, est invité à rentrer dans cet échange, et à questionner son propre rapport au corps et à l’autre.
    Vernissage à partir de 18h.
    3, rue Ormesson, place du marché Ste Catherine, 75004 Paris. Métro St Paul. Ouvert jusqu’au 24 mai, du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rdv.
    Site Internet : www.galeriepierremarievitoux.com
  • La galerie Sellem expose les dessins et les peintures de Stéphane Guénier. Avec une gestuelle sensible et violente, Stéphane Guénier crée des œuvres obscures et tourmentées. Il représente des nus, en majorité masculin, dans des positions invraisemblables. Ces corps sont tout en mouvement, densité et dynamisme. Réalisées à la peinture et à l’encre de chine, ces œuvres raturées, découpées, malmenées, au graphisme rapide et nerveux, rendent compte du rapport qu’entretient l’artiste avec la représentation du corps.
    Vernissage à partir de 18h.
    5, rue Jacques Callot, 75006 Paris. Métro Mabillon ou St Michel. Ouvert jusqu’au 27 mai du mardi au samedi de 11h à 13h, et de 14h à 19h.
    Site Internet : www.galeriesellem.com
 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque