Les vernissages dans les galeries parisiennes :
semaine du samedi 19 au vendredi 25 avril 2008

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 avril 2008

Cette semaine, tous les amateurs d’art pourront trouver leur bonheur dans les nouvelles expositions des galeries parisiennes : installations, peintures, photographies, graffitis, dessins et sculptures sont exposés dans la capitale. Un large éventail qui n’exclut pas la qualité : les galeries se singularisent cette semaine en osant des parti pris audacieux.

Samedi 19 avril

  • La galerie Stanislas Bourgain présente la première exposition personnelle d’Alina et Jeff Bliunis, artistes d’origine russe émigrés à New York. Ces deux artistes explorent le concept de migration, de déplacement et d’assimilation, nourris par leur propre expérience. Deux œuvres sont ici exposées : « Language barrier », 6 photos qui témoignent d’une installation réalisée dans les Andes à partir de répliques en mousse de dictionnaires formant une frontière imaginaire ; et « Yellow pages », une série d’objets qui déconstruisent les messages publicitaires des pages d’annuaire.
    Vernissage à 16 h en présence des artistes.
    48, rue Chapon, 75003 Paris. Métro Arts et Métiers. Ouvert jusqu’au 25 mai, du jeudi au dimanche, de 13h à 19h et sur rdv.
    Site Internet : www.galeriesb.com

Mardi 22 avril

  • La galerie Bailly Contemporain propose « Taguer n’est pas jouer », une exposition autour de la création urbaine. Elle présente les œuvres de quatorze artistes : côté cour, dix artistes sont exposés et côté quai, les œuvres de Martha Cooper, Darco, Alex et Tiery TDM se succèdent toutes les deux semaines jusqu’au 24 mai. L’art de la rue et de la galerie font ici dialoguer leurs univers par le biais d’œuvres appartenant à la publicité, au street-art, aux beaux-arts et au graffiti ; au travers de collages, de peintures, de fresques monumentales, de tags et de photographies.
    Vernissage de 18h à 21h.
    25, quai Voltaire, 75007 Paris. Métro Rue du Bac ou Palais Royal, Musée du Louvre. Ouvert jusqu’au 24 mai, du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h à 18h30, le samedi de 12h à 18h.
    Site Internet : www.galeriebaillycontemporain.com

Jeudi 24 avril

  • La galerie Patricia Dorfmann inaugure Les icônes du temps présent, premier volet d’un cycle d’expositions consacrées à l’œuvre de Michel Journiac, mort en 1995 du SIDA. Cet artiste, figure emblématique du Body Art, a laissé derrière lui une œuvre dérangeante et visionnaire. Journiac avait fait de son corps le vecteur d’un questionnement sociologique : « Il n’y a pas de corps existant de façon absolue. Celui-ci est lié à toute une série de contextes, d’objets, de vêtements, etc. A partir de là, je pense toute la question de mon travail ». Pour exemple, dans la série de photographies 24 heures dans la vie d’une femme ordinaire (1974), Journiac, travesti et perruqué, se glisse dans le quotidien d’une ménagère.
    Vernissage de 18h à 21h.
    61, rue de la Verrerie, 75004 Paris. Métro Hôtel de Ville. Ouvert jusqu’au 31 mai.
    Site Internet : www.patriciadorfmann.com
  • La galerie Polad-Hardouin présente 2 expositions consacrées aux artistes Michel Nedjar et Marcel Katuchevski. Intimité nous fait découvrir les poupées, les objets, les dessins et les peintures de Nedjar dans des vitrines rappelant l’atelier de l’artiste. Ces réceptacles donnent à ces poupées mi-vaudous, mi-jouets une dimension à la fois sacrée et intimiste. Le jour du vernissage, une performance sera donnée par Gustavo Giacosa, qui portera un masque spécialement créé pour lui par Michel Nedjar. Les dessins de Marcel Katuchevski sont des explorations au rotring, au fusain, à l’aquarelle ou à l’acrylique d’un monde peuplé d’images. Entre figuration et défiguration, les dessins parfois gigantesques de Katuchevski témoignent de la lutte intérieure que l’artiste mène contre ses propres représentations du monde.
    Vernissage à 18h.
    86, rue Quincampoix, 75003 Paris. Métro Rambuteau. Ouvert jusqu’au 31 mai, du mardi au samedi de 11h à 19h ou sur rdv.
    Site Internet : www.polad-hardouin.com
  • La galerie Marion Meyer inaugure elle aussi 2 expositions, des artistes Frédéric Platéus et Iris Duprey. Les sculptures de Platéus sont le fruit d’un processus complexe : entre astrophysique, histoire de l’art, mathématique et graffiti se crée son monde d’invention artistique. Ses Twisty Puzzles, par exemple, sont des déformations de Rubik’s cube réalisées à partir des possibilités de division d’un polyèdre selon des axes de section symétrique.
    Les dessins d’Iris Duprey sont quant à eux les témoins d’une traversée de l’espace intime à l’espace public. Elle relie son monde intérieur, nœud de traumatismes, de désirs et de sensations, aux signes graphiques et topographiques de l’espace urbain. Des dessins proches de l’écriture, dans lesquels cohabitent des mots, des tâches, des ratures.
    Vernissage de 18h à 21h.
    15, rue Guénégaud, 75006 Paris. Métro Pont-Neuf ou St Michel. Ouvert jusqu’au 31 mai, du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rdv. Nocturne le jeudi 15 mai jusqu’à 21h.
    Site Internet : www.galeriemarionmeyer.com
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque