Les ventes londoniennes d’art contemporain sur une tendance baissière

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 30 juin 2016

LONDRES (ROYAUME-UNI) [30.06.16] – A Londres, la vacation du soir d’art contemporain de Sotheby’s a rapporté 52 millions de livres. Le lendemain, celle de Christie’s récoltait près de 40 millions de livres (avec 10 lots en moins), des résultats dans la fourchette de leurs estimations mais très inférieurs à l’an dernier.

Si la livre sterling est tombée en début de semaine à son niveau le plus bas face au dollar et à l’euro depuis une trentaine d’années suite au vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), difficile de dire si les ventes aux enchères londoniennes ont pâti de l’incertitude politique et économique.

Chez Sotheby’s et Christie’s, la faiblesse de la livre a peut-être attiré des enchérisseurs en provenance d’une quarantaine de pays mais les collectionneurs basés à Londres étaient également bien présents (10 lots adjugés en leur faveur chez Christie’s). Même si le produit des ventes du soir d’art contemporain de Sotheby’s et Christie’s a baissé d’environ 60 % par rapport à l’an passé, difficile d’imputer ce score au seul contexte politique et économique du Royaume-Uni. Déjà en février, les ventes londoniennes d’art contemporain accusaient une baisse de 47 %. Moins de lots étaient proposés et les estimations étaient plus raisonnables.

Mardi 28 juin 2016, Sotheby’s a récolté 52,2 millions de livres (1) (62,6 millions d’euros) pour une estimation comprise entre 35,4 et 50 M£, un résultat en baisse de 60 % par rapport à l’an dernier. Il aurait été en effet difficile d’égaler la vente de 58 lots du 1er juillet 2015 (130,4 M£ - 183,9 M€) qui marquait un record pour une vente d’art contemporain en Europe. Cette année, 87 % des 46 lots proposés ont été vendus, avec, en tête, une toile de Jenny Saville, Shift (1996-97), acquise 6,8 millions de livres (8,2 M€) par le Long Museum de Shanghai. Suivent The Last Rainforest, peint par Keith Haring en 1989 et présenté comme le « dernier chef-d’œuvre de l’artiste » (vendu 4,2 M£) et Barbe de lumière des aveuglés, réalisée par Jean Dubuffet en 1959 (adjugée 3,2 M£). Quant au travail d’Adrian Ghenie, qui avait fait un mauvais score la veille chez Phillips, sept enchérisseurs se sont disputés The Hunted (2010) jusqu’à 1, 9 M£ (2,2 M€), un des trois plus hauts prix pour l’artiste.

Mercredi 29 juin 2016, Christie’s proposait 36 lots, soit dix de moins que Sotheby’s. 92 % d’entre eux ont été vendus et ont rapporté 39,6 millions de livres (47,6 millions d’euros), un résultat en baisse de 59 % par rapport à la vente de l’an passé, qui comptait toutefois presque deux fois plus de lots (66 lots).

Le produit aurait pu être pulvérisé si le vendeur d’Abstraktes Bild (811-2), la toile de Gerhard Richter réalisée en 1994 qui ornait la couverture du catalogue, ne l’avait pas subitement retiré de la vente.

Les deux toiles de Jean-Michel Basquiat vendues par Johnny Depp – dont le divorce médiatisé et coûteux avec Amber Heard l’a obligé à se séparer de ces toiles – arrivent respectivement en première et troisième position : Pork (1981) acquise chez Christie’s New York en 1998 par l’acteur a été adjugée 5,1 M£ (est. 2,5 – 3,5 M£) tandis que Self-Portrait (1981), achetée chez Blum & Poe à Los Angeles en 2000, a été vendue 3,6 M£. En deuxième position, la sérigraphie d’Andy Warhol Two Dollar Bills (Fronts) [40 Two Dollar Bills In Red] (1962) a été adjugée 4,4 M£ et en quatrième position, une Sculpture Éponge Bleue Sans Titre (Se 284) (1959) de Yves Klein a été vendue 3,2 M£. Un record pour une œuvre de Sean Scully a par ailleurs été atteint avec Eve (1992), vendue 902 500 livres ainsi que pour une œuvre de Manolo Millares, Untitled (Composition) Painting no. 4, cédée 842 500 livres.

Note

(1) Les résultats de vente sont indiqués frais compris, tandis que les estimations sont hors frais.

Légende photo

Jean Dubuffet, Barbe de lumière des aveuglés, 1959, huile et collage sur toile, 116 x 74 cm - Estimation 1,2 / 1,8 M£ (1,4 / 2,1 M€) - Vendu 3 173 000 £ (3 804 439 €) - Vente Sotheby's Londres du 28 juin 2016 © Sotheby's

Jenny Saville, Shift, (1996/1997), huile sur toile, 330,2 x 330,2 cm - Estimation 1,5 / 2 M£ (1,8 / 2,4 M€)- Vendue 6 813 000 £ (8 168 813 €)- Vente Sotheby's Londres du 28 juin 2016 © Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque