Les travaux à Roland-Garros de nouveau à l’arrêt

lejournaldesarts.fr

Le 7 octobre 2016

PARIS [07.10.16] – Trois jours après la reprise des travaux, la justice de l’ordre judiciaire ordonne de nouveau la suspension du chantier de l’extension de Roland-Garros sur les Serres d’Auteuil, cette fois-ci sur demande des héritiers de l’architecte Formigé.

Nouveau coup de théâtre dans une affaire qui n’en manque pas. Le tribunal de grande instance de Paris (TGI) a ordonné le 6 octobre en référé la suspension des travaux d’extension du stade de Roland-Garros engagés par la Fédération Française de Tennis (FFT), à la demande des héritiers de l’architecte des serres Jean-Camille Formigé. Ceux-ci avaient déjà obtenu la suspension des travaux en décembre 2015.

Cette décision survient trois jours seulement après la décision du Conseil d’Etat d’annuler la suspension dans un autre volet relevant de l’ordre administratif, qui voit s’affronter la FFT et des associations de défense du patrimoine.

Cette semaine, les travaux avaient donc repris sur les serres chaudes et les serres techniques d’Auteuil. Mais la nouvelle décision de justice stoppe sur cette partie du chantier « les travaux engagés ou à engager » selon l’ordonnance du tribunal. Les pelleteuses affairées depuis mardi sont donc une fois de plus à l’arrêt.

C’est un nouveau revers pour la FFT qui a réagi dans un communiqué, interrogeant « la validité d’une décision de suspension des travaux prise par le TGI dans des conditions douteuses de manière non contradictoire ». La Fédération s’insurge contre « une possible manipulation des faits de la part des opposants ». La FFT a annoncé saisir le juge pour demander l’annulation de la décision en référé.

La bataille juridique sur les serres d’Auteuil va se poursuivre sur les deux volets : d’ici à la fin de l’année, le tribunal administratif se penchera sur la demande d’annulation des permis de construire déposée par les associations de défense des serres, tandis que le TGI étudiera le recours des héritiers Formigé, qui s’opposent à la modification de l’architecture de leur aïeul.

Légende photo

Le Palmarium du jardin des Serres d'Auteuil, édifié par l'architecte Jean-Camille Formigé en 1898 © photo Ludosane, 2014

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque