Les toiles de Bob Dylan exposées à la galerie Gagosian créent la polémique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 septembre 2011 - 405 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [30.09.11] – Bob Dylan expose en ce moment à la galerie Gagosian quelques-unes de ses peintures, soi-disant imaginées lors de ses voyages en Asie. Plusieurs fans de l’artiste ont cependant reconnu dans ces toiles de célèbres photographies. Dylan s’en serait très largement inspiré.

Les dix-huit tableaux exposés actuellement par la galerie Gagosian à New York sont présentés comme un « journal visuel de ses voyages au Japon, en Chine, au Vietnam et en Corée ». Les rapprochements mis en évidence par les fans de Bob Dylan et le New York Times laissent cependant peu de place au doute, les séjours en Asie de l’artiste ne sont pas sa seule source d’inspiration. Trois toiles au moins sont en fait des copies de photographies célèbres.

Les photographies copiées sont toutes dans le domaine public. L’une d’elles est l’œuvre de Cartier-Bresson et représente deux Asiatiques en pleine négociation. L’un des hommes tient un billet de banque à la main. Le tableau « Trade » de Dylan en est une copie jusque dans les moindres détails. « Opium », une autre œuvre exposée, est quant à elle directement inspirée d’une photographie de Léon Busy, un ancien photographe du Gouvernement général d’Indochine dans les années 20. La femme allongée, appuyée sur son poing, ainsi que tout son intérieur ont été soigneusement reproduits sur la toile du chanteur folk. Une troisième toile serait elle copiée d’après une photographie de l’Ukrainien Dmitri Kessel.

Le chanteur n’a pour le moment pas commenté ces copies flagrantes que beaucoup de ses fans qualifient de « malhonnêtes », « stupides et tristes ». La galerie argue quant à elle que si le sujet et la composition des toiles sont basés « sur des sources variées », leur « résonance et leur fraîcheur viennent des couleurs et des textures issues des scènes de vie quotidienne qu’il a observées en Asie ».

Bob Dylan, qui peint depuis 1974, avait déjà exposé certaines de ses toiles à Copenhague en 2010. Ce n’est pas la première fois qu’il essuie des critiques à propos de ses sources d’inspiration. En 2006, certains avaient relevé de fortes ressemblances entre les textes de son dernier album et des poèmes d’Henry Timrod. « Love and Theft », morceau figurant sur son disque précédant, présentait également des similitudes avec les écrits du Japonais Junichi Saga. Certaines phrases de son autobiographie parue en 2004 étaient elles aussi tirées de nouvelles et de poèmes d’auteurs célèbres.

Légende photo

Bob Dylan au festival d'Azkena (Espagne) - © photo Alberto Cabello - 2010 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque