Les symboles soviétiques et nazis interdits en Lituanie

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 juin 2008 - 250 mots

VILNIUS (LITUANIE) [20.06.08] - Le parlement lituanien vote une loi sur l’éviction des symboles soviétiques et nazis dans la sphère publique.

Mardi 17 juin, un projet de loi interdisant les symboles des régimes nazis et soviétiques a été voté par les législateurs. Pour entrer en vigueur, la loi doit être ratifiée par le président de Lituanie, Valdas Adamkus. Cette interdiction concerne l’utilisation des symboles politiques des deux régimes lors de manifestations publiques, mais aussi les monuments, musées et sites touristiques.

Plusieurs institutions culturelles sont concernées par cette nouvelle loi dont l’application pourrait signifier leur fermeture. C’est le cas du musée en plein air Grutas Park, qui expose de nombreuses statues des figures emblématiques du communisme et qui pourtant accueille de nombreux touristes.

La Russie n’a pas tardé à répondre à cette annonce dénonçant une tentative de profaner l’histoire. Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Andreï Nesterenko, s’est indigné de cette loi : « Tirer un trait d'égalité entre les symboles de l'Etat ayant apporté une contribution décisive à la victoire sur le fascisme lors de la Seconde Guerre mondiale et les symboles nazis ne peut être interprété autrement que comme une profanation de la mémoire de ceux qui, au prix des pertes les plus cruelles, ont sauvé le monde de la peste brune ». En 2007, le déboulonnage de la statue d’un soldat soviétique en Estonie avait été sanctionné par le Kremlin et compliqué les relations entre les deux pays. (sources : ABC News / Kommersant / Ria Novosti)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque