Les restes de Léonard de Vinci exhumés ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 janvier 2010

AMBOISE [27.01.10] – Des chercheurs italiens souhaitent exhumer les restes présumés de Léonard de Vinci, conservés au château d'Amboise. Ils espèrent ainsi procéder à une reconstruction faciale du peintre, et découvrir si oui ou non le portrait de Mona Lisa serait en fait un autoportrait déguisé. Ils auraient conclu un accord de principe avec les propriétaires du château.

Des chercheurs italiens espèrent pouvoir exhumer les restes présumés de Léonard de Vinci d'ici un an, afin de faire la lumière sur une des théories entourant la Joconde.

Selon le Times, les historiens et anthropologues auraient trouvé un accord de principe avec les propriétaires du château d'Amboise, géré par la Fondation Saint-Louis.

Pour Silvano Vincenti, à la tête de l'équipe, l'enjeu est tout d'abord de vérifier si la sépulture reposant dans la chapelle Saint-Hubert au château d'Amboise est bien celle du maître italien. Léonard a été inhumé en 1519 à la collégiale Saint-Florentin du château. Mais l'édifice, détruit en 1807, n'a été fouillé qu'en 1863. Les restes présumés ont alors été retrouvés, et conservés depuis 1874 dans la chapelle Saint-Hubert.

Les chercheurs vont donc devoir procéder à des analyses ADN en comparant les résultats avec des descendants bolonais de la famille de Vinci.

L'équipe italienne espère retrouver le crâne du peintre, afin de travailler sur une reconstruction faciale. Le but est de vérifier ou d'infirmer une hypothèse qui court sur le tableau de la Joconde. Selon Lillian Schwartz, une historienne américaine, le portait de Mona Lisa serait en fait un autoportrait déguisé de l'artiste, qui aimait jouer avec les codes et crypter ses œuvres et ses manuscrits.

Mais le projet provoque déjà le scepticisme et les critiques de certains historiens et chercheurs, qui considèrent l'hypothèse de l'autoportrait fantaisiste.

Interrogé par le Times, Nicholas Turner, ancien conservateur des arts graphiques au Getty Museum, évoque avec humour cette entreprise : « cela paraît un peu extravaguant, légèrement insensé, comme si le virus Léonard s'était propagé trop rapidement dans le cerveau de ces gens. Nous savons que Mona Lisa était une personne réelle, qu'elle a bien existé, et qu'il s'agit de son portrait. Si Léonard de Vinci entendait parler de tout ceci, il rirait à gorge déployée ».

Si les chercheurs italiens obtiennent les autorisations nécessaires auprès du propriétaire du château d'Amboise, la Fondation Saint-Louis, dirigée par Henri d'Orléans, et auprès des autorités, ils espèrent pouvoir exhumer les restes de Léonard de Vinci d'ici l'été 2010.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque