Dimanche 1 novembre 2020

Les restaurations du château de la Chesnaie récompensées

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 août 2015 - 349 mots

EAUBONNE (VAL-D'OISE) [03.08.15] - Le château de la Chesnaie fait partie des sites décorés en 2015 par l’association Vieilles maisons de France (VMF) pour la qualité des restaurations réalisées par ses propriétaires.

Les propriétaires du château de la Chesnaie dans le Val-d’Oise ont été récompensés par le prix VMF pour les restaurations qu’ils ont réalisées sur cette demeure du XVIIIe siècle.

Chaque année, l’association Vieilles maisons de France (VMF) organise un concours national des plus belles restaurations.

Le château de la Chesnaie, de style Louis XV, a été édifié entre 1749 et 1769 par les frères Tricher sur un domaine fondé au XIVe siècle. Il a été classé Monument historique en 1979.

Pour la petite histoire, Jean-Jacques Rousseau était un habitué du domaine puisqu’il était l’invité de Madame d’Houdenot, propriétaire d’une maison dans le parc en 1757. Son pavillon fut détruit à la fin du XIXe siècle.

En 1997, le château de la Chesnaie est acquis par de jeunes amoureux des vieilles pierres qui se lancent dans un long programme de restauration. Ils suivent pour ce faire les conseils de Pierre-André Lablaude, architecte en chef et et inspecteur général des Monuments historiques.

Le projet était ambitieux puisque le château est construit sur la nappe phréatique du lac d’Enghien et n’avait jamais fait l’objet de travaux d’assainissement. Pour remédier aux problèmes causés par l’humidité, ils ont dû poser un drain tout autour du château et refaire les parties basses des façades. Le parc a également été totalement réaménagé.

Ce prix VMF-De Clarens est accompagné d’une somme d’argent (5 000 euros) visant à encourager les propriétaires dans la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine historique et architectural.

Grâce à ce prix et à ses répercussions positives, les propriétaires du château de la Chesnaie vont pouvoir poursuivre les longs travaux de réfection des façades.

« Ce prix, c’est une aide financière mais aussi pour nous une reconnaissance publique », a confié la propriétaire au quotidien Le Parisien.

Pour financer toutes ces coûteuses rénovations, le château est loué pour des réceptions et le parc est ouvert au public pendant l’été.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque