Les pratiques culturelles des Américains en baisse en 2008

lejournaldesarts.fr

Le 19 juin 2009 - 352 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [19.06.09] - Le National Endowment for the Arts, l’agence fédérale américaine chargée de la culture, a rendu public lundi 15 juin son rapport annuel sur les pratiques culturelles des Américains.

Le MET%26copy;DR

L'enquête du NEA sur les pratiques culturelles des Américains concerne les adultes de plus de 18 ans sur une période de douze mois. L’enquête prend en compte les arts visuels (art plastique, architecture) et les arts vivants (opéra, ballet, théâtre, …).

 40% des Américains avaient assisté au moins une fois dans l’année à une manifestation culturelle lors des trois autres années où cette enquête a été réalisée, en 1982, 1992 et 2002. En 2008, ce taux a  baissé à 36%, soit environ 81 millions de personnes.

 La demande de produits culturels aux Etats-Unis est en baisse à l’exception notable de la littérature, qui fait l’objet d’une enquête indépendante, et des comédies musicales. Mais, symétriquement, la consommation culturelle sur Internet est en constante augmentation. Le NEA attribue cette baisse à la crise qui rend le prix du transport ou du ticket d’entrée plus dissuasif.

 Le groupe des 45-54 ans enregistre la plus forte baisse alors que c’est la tranche d’âge qui consomme le plus de produits culturels. Même les personnes diplômées ont limité leurs sorties culturelles en 2008. Mais en contrepartie, 20% des adultes internautes utilisent Internet au moins une fois par semaine pour aller voir une peinture, une sculpture ou une photographie.

 En 2008, 23% des Américains se sont rendus au moins une fois au musée. C’est le même taux qu’en 1982. En 2002, la fréquentation des musées avait été légèrement supérieure avec un taux de 26%. Sur l’ensemble des indicateurs, les musées s’en sortent mieux que les autres formes de pratiques culturelles. Les monuments ont par contre perdu un tiers de leurs visiteurs par rapport à 1982.

 Les concerts de musique classique et de jazz enregistrent le plus de défection. La moyenne d’âge de leur audience est par ailleurs passée de 26 ans en 1982 à 43 ans en 2008. Le constat général d’un vieillissement de l’audience des manifestations culturelles est le point qui inquiète le plus le NEA.

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque