Les musées de Londres et d’Édimbourg ont pu acquérir « Diane et Callisto » de Titien

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 5 mars 2012 - 335 mots

ÉDIMBOURG (ROYAUME-UNI) [05.03.12] – Les directeurs des musées nationaux de Londres et Édimbourg ont annoncé qu’ils ont levé suffisamment de fonds pour que le chef-d’œuvre de Titien « Diane et Callisto » soit conservé à la National Gallery of Scotland. PAR CHLOÉ DA FONSECA

45 millions de livres sterling (54 millions d’euros), c’est le montant que devait réunir John Leighton, directeur du musée écossais, pour conserver Diane et Callisto, présent dans les collections depuis 1945 grâce au prêt du duc de Sutherland, son propriétaire. L’acquisition de l’œuvre de Titien a été rendue possible grâce à la participation de fonds publics, de donateurs privés et de la National Gallery de Londres.

Cette dernière s’est associée à l’achat à hauteur de 25 millions de livres sterling (30 millions d’euros). « C’est vrai que nous avons épuisé considérablement nos réserves [sur un fonds de 32 millions de livres (38,4 millions d’euros), ndlr] » avoue Nicholas Penny, directeur de la National Gallery de Londres, « mais si nous n’avions pas saisi cette opportunité, je pense que nous aurions diminué nos chances d’obtenir de nouveaux legs dans l’avenir ».

L’œuvre de Titien, Diane et Callisto, forme un ensemble avec Diane et Actéon, tableau déjà acquis par le musée écossais en 2008. Ces deux tableaux proviennent de la collection familiale des ducs de Sutherland, le duc actuel ayant annoncé en 2008 qu’il souhaitait s’en séparer et qu’il avait trouvé un accord avec la National Gallery d’Édimbourg pour que les œuvres restent dans les collections du musée.

Alors que Diane et Actéon a été acquis pour 50 millions de livres (60 millions d’euros), le duc de Sutherland avait accordé une remise de 5 millions de livres (6 millions d’euros) pour l’acquisition du second tableau, Diane et Callisto.

Les deux peintures, représentant la déesse romaine de la chasse, ont été réalisées par Titien entre 1556 et 1559 pour le roi Philippe II d’Espagne. Acquises au XVIIe siècle par Philippe II d’Orléans (neveu de Louis XIV), elles furent rachetées par le premier duc de Sutherland en 1798. Le duc de Sutherland s’est dit « ravi » que les deux chefs-d’œuvre du maître vénitien restent ensemble.

Légende photo :

Titien (Tiziano Vecellio, dit), Diane et Callisto, 1556-1559, huile sur toile, 187.00 x 204.50 cm - © Photo : courtesy National Gallery of Scotland.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque