Les musées bavarois ont identifié 236 œuvres potentiellement spoliées au sein de leur collection

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 12 avril 2016 - 236 mots

MUNICH (ALLEMAGNE) [12.04.16] – Depuis 2007, les musées de Bavière, qui comprennent notamment les pinacothèques de Munich, ont identifié au sein de leurs collections 236 œuvres suspectées d’avoir été spoliées par les nazis. Elles ont été ajoutées à la base de données Lostart.

Le 7 avril dernier, Bernhard Maaz, directeur des collections de peintures du Länder de Bavière, a présenté le bilan de sa première année à ce poste lors de la conférence de presse annuelle de la Pinacothèque de Munich, relate le quotidien Die Welt. « Nous avons fait beaucoup mais il reste encore beaucoup à faire » a résumé Bernhard Maaz. Les œuvres suspectées d’avoir été spoliées ont été ajoutées à la base de données Lostart, qui recense les biens culturels disparus et volés, notamment à l’époque du national-socialisme.

A Munich, The Pinakotheken comprend les pinacothèques Alte Pinakothek, Neue Pinakothek, Pinakothek der Moderne, le Musée Brandhorst ainsi que la collection Schack. Mais les collections de peintures du Land de Bavière sont également conservées dans une vingtaine de musées du land.

Les musées qui détiennent des œuvres issues de cette collection ont ainsi commencé à mener des recherches sur la provenance des œuvres dès 2007. Cette même année, 142 œuvres ont été déclarées spoliées et intégrées à la plateforme Lostart. « Aujourd’hui, nous avons quasiment le double », constate Bernhard Maaz.

Rien n’a en revanche été précisé concernant d’éventuelles restitutions ou recherches actives des ayants droit des propriétaires spoliés.

Légende photo

Des soldats allemands devant l'entrée du Palazzo Venezia à Rome, posant à côté d'un tableau spolié de Giovanni Paolo Pannini, le 4 janvier 1944 © Photo Archives fédérales allemandes - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque