Samedi 22 février 2020

Les matériaux de Dismaland n’iront pas à la « jungle » de Calais mais dans un autre camp de réfugiés

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 13 octobre 2015 - 391 mots

BRISTOL (ROYAUME-UNI) [13.10.15] – Les organisateurs de Dismaland ont finalement fait don des matériaux de construction et accessoires du parc à thème, fermé depuis le 27 septembre, à une association de Bristol qui va les donner à un camp dans le Nord de la France qui ne sera pas la « jungle » de Calais.

Le parc à thème subversif imaginé par Banksy, fermé le 27 septembre, vient enfin d’être démantelé. Alors que l’artiste avait annoncé sur son site que « tout le bois et les accessoires de Dismaland seront envoyés à la "jungle", camp de réfugiés près de Calais pour construire des abris », ces derniers ont finalement été donnés à une association de Bristol Aid Box Convoy, qui a convaincu les organisateurs de Dismaland d’envoyer ce matériel à un autre camp de réfugié, signale la BBC.

Ce groupe de bénévoles vient en aide à un petit camp du nord de la France, où les conditions sont qualifiées d’ « horribles », mais aucune précision n’est donnée sur sa localisation. Co-fondatrice d’Aid Box Convoy, Imogen McIntosh, explique que le camp ne dispose d’aucun assainissement et est « passé de 400 personnes il y a trois semaines à plus de 1 000, avec des familles arrivant chaque jour ». Elle déclare que les organisateurs de Dismaland ont changé d'avis à propos de l'envoi pour Calais quand ils ont entendu qu'il y avait d'autres camps en France qui n’avaient reçu aucune aide.

A Calais, la nouvelle du don de matériaux provenant de Dismaland avait reçu un accueil mitigé de la part des associations et de la maire de Calais, Natacha Bouchart. Ces derniers n’avaient eu aucun contact avec l’artiste avant cette annonce, et avaient donc appelé à la retenue et à une bonne gestion des ressources envoyées pour éviter le gaspillage.

Finalement, un convoi de huit véhicules et 20 volontaires est parti de Bristol à destination du camp de migrants français, emportant les éléments de Dismaland, ainsi que cinq tonnes de bois de chauffage et 300 boîtes de secours contenant de la nourriture, du nécessaire de toilette et du matériel de cuisine. Les équipements et accessoires seront utilisés pour construire des abris et des stations de cuisson. Dismaland envoie également une équipe de charpentiers et de constructeurs sur le camp, qui aidera à bâtir toutes les structures avec les matériaux du parc démantelé.

Légende photo

Maquette en carton du parc d'attractions Dismaland © Photo Banksy

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque