Vendredi 23 février 2018

Les galeries d’art de New York font les frais de la récession

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 février 2009

NEW-YORK (ETATS-UNIS) [04.02.09] – La galerie Guild & Greyshkul de New York s’apprête à fermer ses portes, alors que toutes les galeries de la ville souffrent sévèrement de la crise.

La galerie Guild & Greyshkul, dans le quartier de Soho à New York, fermera ses portes le 15 février prochain, victime de la crise financière actuelle, annonce Bloomberg.
Cette galerie ne fait pas figure d’exception : à New York, en ce moment, les temps sont très durs pour les galeries qui, si elles ne ferment pas, au mieux voient leurs ventes décliner de façon alarmante. Même la Galerie Gagosian n’y échappe pas : l’exposition actuelle du photographe japonais Hiroshi Sugimoto est loin d’avoir le succès attendu. Les prix de certaines œuvres on été réduits de plus de 20 %, et l’exposition a été prolongée, afin de pouvoir vendre les nombreux tirages restants. De même, la galerie Metro Pictures, qui exposait Cindy Sherman en novembre 2008, a fait des ventes raisonnables, mais sans l’engouement spectaculaire que l’artiste provoquait il y a un an.

Guild & Greyshkul organise, dès le 5 février, un événement exceptionnel pour marquer la fin de son existence parmi les galeries de New-York : l’exposition des œuvres de 120 jeunes artistes. A cette occasion, la galerie sera « aussi flexible que possible vis-à-vis des prix, afin d’assurer un minimum d’argent à nos artistes », assure l’une de ses propriétaires, Johannes VanDerBeek. Pour les galeries comme celles-ci, qui encouragent la création artistique au détriment de leur profit financier, la récession est particulièrement dure. Pour les plus robustes, comme la Gagosian, on ne parle pas encore de fermeture. Mais les temps ont bien changé.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque