Mardi 18 décembre 2018

Les finances du Musée Hergé en Belgique sont dans le rouge

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 6 avril 2017 - 187 mots

LOUVAIN-LA-NEUVE (BELGIQUE) [06.04.17] - Le Musée –privé- Hergé en Belgique enregistre un déficit de 6 millions d'euros. Il va tenter d’attirer davantage de visiteurs, notamment chinois, et de nouer des partenariats locaux pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Construit par Christian de Portzamparc à l’initiative de Fanny Rodwell, administratrice de la société Moulinsart et épouse du dessinateur, le Musée Hergé est l’un des plus importants musées privés wallons (Belgique) . Sans subvention publique, l’économie du Musée Hergé repose sur ses recettes propres. En 2016, le bilan annuel de l’institution accuse un déficit de 6 millions d'euros. Cette perte est cependant moins importante que lors des années précédentes .

Le Musée Hergé ne prévoit pas d’avoir recours à des licenciements ou de déménager dans une autre ville. Pour trouver l’équilibre budgétaire, Anne Eyberg, la directrice, souhaite augmenter la fréquentation du musée et développer les partenariats avec d’autres pôles touristiques.

Les visiteurs chinois, de plus en plus nombreux en Belgique, sont le nouveau public cible. En association avec certains hôtels locaux, la ville de Louvain-la-Neuve et son futur Musée L, le Musée Hergé cherche à améliorer les conditions de leur accueil.

Légende photo

Musée Hergé, Louvain-la-Neuve, Belgique © Photo Peripatetic - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque