Les extrémistes de « l’État Chrétien » terrorisent le cinéma russe

Par Emmanuel Grynszpan, correspondant à Moscou · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2017 - 396 mots

MOSCOU (RUSSIE) [15.09.17] - Les deux principales chaînes de salles de cinéma de Russie (Formula Kino et Cinema Park) ont annoncé mercredi qu’elles ne projetteront pas le film Mathilda, dont la sortie est prévue pour le 26 octobre.

« La situation autour du film a probablement rehaussé son potentiel commercial, mais la sécurité de nos clients reste notre priorité », a indiqué le directeur de Formula Kino Roman Linine dans un communiqué indiquant qu’il renonçait à diffuser Mathilda.

Des dizaines de directeurs de salles de cinéma ont reçu des lettres venant d’une organisation orthodoxe fondamentaliste se présentant comme « l’État Chrétien - Russie sacrée » contenant des menaces. « Si [le film] Mathilda sort sur les écrans, les salles de cinéma seront incendiées » en Russie et « une guerre fratricide sera déclenchée ».

Le film Mathilda raconte la liaison amoureuse historiquement documentée entre le dernier Tsar russe Nicolas II et une ballerine. Les fondamentalistes orthodoxes réclament l’interdiction d’un film qui, selon eux, « offense les sentiments des croyants » parce que Nicolas II a été canonisé par l’église orthodoxe de Russie.

Trois incendies criminels ont été perpétrés ces dernières semaines. Le premier a visé le studio de cinéma du réalisateur de Mathilda Alexeï Outchitel. Le second a dévasté un cinéma de Ekaterinbourg et le troisième a frappé les bureaux de l’avocat du réalisateur.

Il s’agit d’une situation inédite en Russie. Les directeurs de salles de cinéma sont pour la première fois confrontés à des menaces aussi précises. L’organisation État Chrétien revendique 4000 membres et n’a pour l’instant pas été inquiétée par la justice. C’est justement ce qui alarme le milieu du cinéma. Le quotidien Vedomosti rapporte que 47 plaintes déposées par des cinémas auprès de la police ont été rejetées. Le réalisateur Alexeï Outchitel a maintes fois réclamé que la sécurité des distributeurs et des spectateurs soit assurée par les forces de l’ordre.

Peine perdue. Ni le ministère de l’intérieur, ni le FSB (sécurité d’État) n’ont pour l’instant réagi. Parmi les extrémistes étant passés à l’acte, seul l’auteur de l’incendie de Ekaterinbourg a été appréhendé. Au Kremlin, on minimise le problème. « Nul besoin de directives particulières pour mettre fins aux manifestations d’extrémisme », a indiqué mercredi le porte-parole du président Dmitri Peskov. Cette inaction ressemble à un blanc-seing accordé à l’État Chrétien, dont les responsables se disent totalement loyaux envers le président Vladimir Poutine.

Légende photo

Alexeï Outchitel, le réalisateur russe du film Mathilda © Photo Petr Novák - 2008 - Licence CC BY-SA 2.5

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque